Problème pour les meilleurs d'ici

Hippotropikas

Lièvre arctique
31 Août 2013
619
145
155
21
Vous n'avez besoin d'aucune distance. La voiture fonce à 40 km/h vers le mur. En ce sens, elle est sous l'effet d'une force qu'on peut représenter par un vecteur dont la longueur, la direction et le sens ne changent pas. Son point d'application est le centre de gravité de la voiture, qui se déplace, du point de vue du mur, vers lui-même.
Comme l'a dit Spirit, le poids de la voiture et la réaction normale (soutien du sol), qui sont des forces, se compensent. En négligeant les effets de frottements engendrés par le contact entre les roues et le sol, on peut simplifier le problème et admettre ceci : la trajectoire de la voiture est perpendiculaire au mur (le choc sera frontal) et la résistance du mur lors du choc sera très grande (comme si la masse du mur était très grande, mais assez peu pour que l'interaction gravitationnelle entre les deux objets soit négligeable). De ce fait, il serait naturel de penser que la force de la voiture serait à la fois absorbée par le mur, puis retransmise en grande partie depuis le mur vers la voiture, par une réaction analogue à la réaction normale sus-citée.
Dans ce cas, la force d'impact n'est-elle tout simplement pas la force de la voiture avant l'impact ?
 

Spirit

Méfie-toi.
2 Mars 2014
10 366
3 108
348
23
Vous n'avez besoin d'aucune distance. La voiture fonce à 40 km/h vers le mur. En ce sens, elle est sous l'effet d'une force qu'on peut représenter par un vecteur dont la longueur, la direction et le sens ne changent pas. Son point d'application est le centre de gravité de la voiture, qui se déplace, du point de vue du mur, vers lui-même.
Comme l'a dit Spirit, le poids de la voiture et la réaction normale (soutien du sol), qui sont des forces, se compensent. En négligeant les effets de frottements engendrés par le contact entre les roues et le sol, on peut simplifier le problème et admettre ceci : la trajectoire de la voiture est perpendiculaire au mur (le choc sera frontal) et la résistance du mur lors du choc sera très grande (comme si la masse du mur était très grande, mais assez peu pour que l'interaction gravitationnelle entre les deux objets soit négligeable). De ce fait, il serait naturel de penser que la force de la voiture serait à la fois absorbée par le mur, puis retransmise en grande partie depuis le mur vers la voiture, par une réaction analogue à la réaction normale sus-citée.
Dans ce cas, la force d'impact n'est-elle tout simplement pas la force de la voiture avant l'impact ?
Je réponds oui à ta question, mais peut-être que l'auteur du topic (j'ai pas l'pseudo sous les yeux et flemme de retrouver j'suis sur téléphone :3) pensait à un certain rendement en enlevant la perte en chaleur (mais là on parle d'énergie thermique et non de force du coup problème) ?

Le problème dans toute la question, et merci d'avoir fait l'erreur Hippo, c'est de savoir si on doit parler de force ou d'énergie. Tu l'as dit, cher lièvre, on parle d'absorption dans le cas présent. Cependant, les forces ne s'absorbent pas, elles s'exercent. Pour parler d'absorbtion, il faut parler d'énergies. Pour moi, je me répète et maintiens ce point : parler de force d'impact est un non-sens, il s'agit d'une énergie qui est transmise, ici l'énergie cinétique (provenant de la force de traction) qui devient en partie thermique
 

Libellule

Solitude du coeur
20 Mai 2017
38
9
9
22
Lozère
C'est bon j'ai remédié au problème grâce à un de mes professeurs, une réponse sera transmise lorsque le temps me sera donné
 
  • J'aime
Reactions: Wistaro