🕒 Lecture 5 min.

Description

La map MYK – dont les initiales précisent les pseudos des trois auteurs de celle-ci est une map aventure orientée vers un style jump/parkour : votre aventure se passera à l’intérieur de différents bâtiments, eux-mêmes redécoupés en salles à traverser. Au total, le joueur aura 66 salles à traverser avant d’atteindre la fin de la map. La taille de ces salles varie, la difficulté aussi : la première salle ne sera pas la plus simple, la dernière ne sera pas la plus difficile.

L’objectif principal de la map est donc de partir d’un point A pour arriver à un point B, tout en essayant de récolter des ressources cachées dans des coffres placés de façon plus ou moins visible : leur contenu variera, mais on trouvera principalement du diamant nécessaire au craft d’une armure (dans une map de jump, les chutes sont régulières et peuvent piquer !).

Dans l’optique d’ajouter un esprit RP à la map, les auteurs ont également apporté un nouveau concept original : trouver des « artéfacts » qui aideront par la suite le joueur à débloquer du contenu, comme une salle à ouvrir grâce à cet objet à trouver. En réalité, ce qu’eux ont baptisé « artéfact » sont de simples blocs qu’il faudra casser lorsque cela sera indiqué au joueur ; ces blocs (ou artéfacts) serviront donc, par exemple, à ouvrir une porte en jetant ce bloc dans un trou, activant un système en redstone destiné à l’ouverture d’une salle cachée. Attention par contre, faire découvrir de nouvelles salles ne sera pas l’unique utilité de ces artéfacts, et il faut savoir que certains de ces objets cachés seront indispensables pour arriver au terme du parcours !

On ajoutera aussi que certains checkpoints (points de passages) ont été disposés à quelques endroits de la map, via des lits, qui ne seront donc utilisables que si vous passez devant et qu’il fait nuit à ce moment là. Les auteurs précisent également que vous devrez faire attention en arrivant à la salle 50, « il faudra regarder partout ». Ne vous inquiétez pas, les salles sont numérotées, vous ne devrez pas les compter à mesure que vous avancerez dans l’aventure ou recommencer la map si par mégarde vous oubliez à quelle salle vous en étiez.

Mon avis personnel

La map a été réalisée avec soin, trois auteurs c’est toujours mieux qu’un seul, ça permet de prendre le temps de se soucier des détails et de corriger les erreurs des autres, pour, au final, obtenir un résultat qui frôlerait presque la perfection. Le parcours est agréable, attention par contre aux joueurs qui n’aiment pas recommencer plusieurs fois la même chose : orientez-vous alors vers un style de map aventure différent, parce qu’on peut très vite se prendre la tête en réalisant qu’on a du mal à passer telle ou telle salle !

À propos de ces salles justement, je me permettrais – pour agrémenter ma critique d’autre chose que des compliments – de souligner le fait que les salles ne sont pas toujours très agréables esthétiquement parlant. On remarque fort l’utilisation de TooManyItems pour la construction de la map, mais j’ai presque envie de dire que ce n’est pas un détail gênant dans une map parkour. Je ne suis pas allé jusqu’au bout de la map (justement parce que ça m’a vite pris la tête :D) mais j’ai bien dû faire la moitié, et j’ai été agréablement surpris par la variation des difficultés, décors, épreuves. Car c’est vrai, 66 salles, on peut se demander « Mais on doit retrouver tout le temps les mêmes choses ! » Eh bien non, je n’ai pas eu ce ressenti : les épreuves sont diverses, on débute en sautant sur des blocs disposés à une distance plus ou moins longues, on passe par du saut entre différentes échelles, et on se fraye même un chemin entre les feuilles des arbres qui sont… Oppressantes, presque ! Mais je ne vais pas spoiler toute l’aventure dans cet article, je vous laisse découvrir par vous-même à quel point l’esprit jump/parkour peut vite être prenant et même agréable. Je vous encourage donc à télécharger la map, à la tester et à donner vos impressions dans les commentaires !

Je terminerai en donnant tout de même le pseudo des auteurs : Mayariri, Kyoshi (ou IRC_Kyoshi) et Yzeo (ou baldbookboi). Bravo à eux !

 

Règles et conseils

Les auteurs ont précisé que quelques règles sont à respecter pour que la map soit au final plus agréable

Jouer en peacefull est fortement conseillé pour éviter le spawn de mobs intempestif, vous pouvez jouer en easy+ mais vous devrez vous débrouiller par vos propres moyens pour assumer ce choix car la map n’est à la base pas prévue pour être jouée avec les mobs hostiles. Attention donc aux explosions de creepers si vous décidez d’activer les monstres

L’utilisation des lits (checkpoints) est également recommandée pour éviter de devoir reprendre la map depuis son début si vous mourrez en cours de parcours ;

Ne pas casser ou placer de blocs sauf si effectuer le cas contraire vous est indiqué ; lorsque vous trouvez un artéfact, vous êtes obligé de le casser.

Un dernier conseil : Il a été précisé par l’un des auteurs que jouer à plusieurs sur la map est bien plus amusant, les coffres contiennent chacun suffisamment d’items pour un maximum de 3 joueurs simultanés.

En cas de problème, l’un des auteurs reste à disposition des joueurs sur Minecraft.fr pour toutes questions, recommandations ou report : il suffit de lui envoyer un message privé à son pseudo Yzeo.

 

Screens

On voit là l’une des 66 salles de la map. (Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand)

Voici une vue de l’extérieur des bâtiments dans lesquels le joueur se trouvera (Cliquer pour agrandir l’image)

Liens

Télécharger la map

Topic officiel

Installation

1) Télécharger la map via le lien donné dans la rubrique « Liens » située juste avant celle-ci ;

2) Ouvrez le dossier .minecraft puis ouvrez le dossier Saves

3) Décompressez le fichier que vous venez de télécharger dans le dossier Saves

4) Lancez Minecraft !