Qualifiée de « Mise à jour du Minnesota » par une partie de la communauté Américaine pour sa ressemblance avec le relief de l’état du même nom, les derniers changements sur la génération des biomes n’ont pas été accueillis avec enthousiasme par tout le monde. Les nouveaux océans qualifiés de « lacs » ou de « marais géants », les développeurs ont préféré se lancer dans un rétro pédalage.

Une retouche aussi importante de la génération des mondes est un changement majeur sur Minecraft, depuis les paysages qui nous décident quant au positionnement de nos constructions jusqu’aux moyens de déplacement qu’on préfèrera utiliser, beaucoup d’aspects y sont liés et pour les joueurs qui aiment explorer, une telle mise à jour peut tout changer. Pour le pire et surement pour le meilleur !

Jeb publie alors sur son twitter un album photo dans lequel on peut lire:

« J’ai élargi les océans, j’ai aussi retiré les mini-îles pour les faire paraître encore plus grands. »

Suivi d’une cartographie d’un monde gigantesque, que nous annoterons ici pour plus de clarté, qui sert d’exemple typique de la génération en 1.7.

Plissez les yeux, le petit cercle d’une poignée de pixels représente ce que votre personnage peut voir autour de lui quand votre distance de rendu est réglée en mode « far« . Chaque pixel est égal à une trentaine de blocs carrés de terrain.

1.7

Les différences avec une carte de la 1.6 sont nombreuses.

1.6 (Gardez en tête que le morceau représenté est deux fois moins grand que pour la 1.7)

Pour rappel, en 1.7, les biomes sont divisés en quatre indices de chaleur : neigeux, froids, tempérés et secs/chauds. Plus deux biomes sont éloignés sur cette échelle, moins ils auront de chances de se placer côte à côte.

Quelque-chose nous saute ensuite aux yeux, les continents ne sont jamais entièrement entourés par des océans. Là où en 1.6 on trouvait d’énormes continents, denses, entourés par de larges zones vides d’intérêt, la 1.7 s’oriente vers un model moins réaliste mais peut-être moins contraignant pour le joueur qui souhaite explorer.

Évidement, certains joueurs (principalement habitués au multijoueur) qui ont l’habitude de voyager d’un point A à un point B fréquemment regretteront la disparition des grandes routes maritimes, le bateau allant tout de même 11% plus vite que votre vitesse de sprint !

C’est peut-être la mise à jour qui valorisera le cheval, qui deviendra le mode de transport privilégié dans un paysage où presque tous les endroits sont reliés à la terre.