Le Coronavirus, ou Covid-19 pour les intimes inquiète, voici une version humoristique pour tenter de dédramatiser la situation : et si cela se passait sur Minecraft ? Découvrez-le à travers le journal de bord d’une aventurière.

Pecheur Minecraft coronacraft

Décembre 2019 :

Un villageois pêcheur, venant de la région Plage, se présente au marché de Wuhcraft, il est porteur d’un virus dû à son alimentation composée uniquement de chauve-souris, il ne le sait pas encore, mais il est le point de départ d’une pandémie mondiale.

Mardi 17 mars 2020 :

La pandémie a atteint un tel niveau que les Steves et autres populations sont contraint de se confiner dans leur maison en cobble à partir de ce jour et pour une durée indéterminée.

C’est à partir de cette date que l’aventurière Ezakielle commença son journal de bord…

Journal de bord coronacraft ezakielle

Jour 1 : Mardi 17 mars 2020

Me voilà enfermée chez moi pour 15 jours au minimum, les seules sorties autorisées sont pour aller farm quelques patates ou encore trouver des potions de soin ou encore de régénération. Les autorités compétentes nous menacent de prendre nos diamants s’ils nous aperçoivent fouler la cobble sans raison apparente.

Jour 2 : Mercredi 18 mars 2020

J’ai voulu aller faire trois courses afin de remplir mon frigo vide, les gens sont fous, certains repartaient deux doubles coffres de pains et autant de feuilles de papier ! (certains vont faire du commerce sur le PQ ou quoi ?), pour le moment la casanière qui sommeille en moi est heureuse de la situation, j’ai réussi à grappiller deux pommes que je cache bien au fond d’un coffre piégé sous mon escalier, tant pis pour ma maison si quelqu’un tente de l’ouvrir.

Jour 5 : Samedi 21 mars 2020

Canalcraft en clair ne me suffit pas, du coup Netflix & chill comme disent les jeunes pour aujourd’hui, apparemment la progression du virus ne ralentit pas pour le moment, mais qu’est ce qu’on est bien chez soi. Je rêve de plus en plus souvent de ghasts qui me hurlent dans les oreilles la nuit. Serait-ce un mauvais présage ? Ou je suis juste en train de délirer à force de n’avoir que mon ocelot pour seule interaction sociale ?

Restez a la maison coronacraft

Jour 7 : Lundi 23 mars 2020

Cette nuit, j’ai entendu un zombie frapper à ma porte, par prudence, je ne lui ai pas ouvert, on nous dit d’être solidaire, mais je ne lui fais tout de même pas confiance, en plus il ne respecte pas le nouveau slogan de cette crise « restez à la maison »…

Jour 10 : Jeudi 26 mars 2020

Il ne me reste que deux rouleaux de PQ, peut-être aurais-je dû être un peu plus folle en faisant mes courses… *regarde l’ocelot passer* ça pourrait être une solution de dernier recours. J’ai fini de regarder tous les épisodes de one piece, j’ai commencé à regarder l’animé il y a une semaine, devrais-je freiner un peu les écrans ? J’ai également rajouté quelques tnt devant chez moi. De plus en plus de rôdeurs traînent dans le coin et cela commence à m’inquiéter…

Jour 12 : Samedi 28 mars 2020

Ce matin, en me levant, j’ai cru voir un ghast dans le ciel, les rues pavées sont désertes. Cette nuit je ne dormais pas j’ai regardé un reportage sur l’origine du coronacraft, certains disent qu’il ne vient pas de la map… Il viendrait d’un bout de bedrock tombé du ciel… Quelle bande d’illuminés, pire que des pnjs zombies !

Jour 15 : Mardi 31 mars 2020

Nous sommes à 15 jours de confinement, normalement, il devait être levé aujourd’hui, mais la situation s’est empirée en deux semaines malgré que le gouvernement de pnj en place nous ai enfermés chez nous à double tour et bouchant les portes des maisons avec de la dirt. Je me sens bizarre, j’ai l’impression de perdre la tête, pourquoi mes pieds ont des points verts sur le dessus, serais-je en train de me transformer en sorcière, est-ce cela la mutation dont ils ont parlé à la télé hier soir ? Je n’ai pas tout écouté, j’essayais de planter d’autres patates dans mon sous-sol sur la terre stérile, mais ça ne fonctionnait pas, je ne comprends pas.

Fin journal de bord ezakielle

*Ferme le journal de bord*, je vais aller me coucher, dormir et espérer que tout ça n’est qu’un mauvais rêve.