🕒 Lecture 2 min.

THE APARTMENT – Épisode 1

À LIRE APRÈS AVOIR VU L’ÉPISODE

Avant toute chose, sachez que je n’ai pas écouté la saga Mp3 originale de FrançoisTJP dont Nyzoka s’est inspiré pour faire cette série. Par conséquent je n’ai aucune idée de ce qu’il se passe par la suite, et je la découvre, tout comme la plupart d’entre vous.

En ce premier épisode, on découvre un jeune homme, qui allume pour la première fois sa caméra. Il se situe dans son appartement, un « 50m² » comme il le dit. L’ambiance est lugubre, et Nyzoka le met bien en scène, notamment à l’aide des sons ambiants qui évoquent la solitude (le vent, la brise, aucun bruit dans les rues tandis qu’il se trouve en centre-ville), mais également les jeux de lumière (une lumière jaunie au centre de la pièce, tandis que les coins sont sombres), pas forcément facile à faire dans Minecraft ! Bref, pas besoin de l’explication de notre protagoniste pour deviner qu’on se trouve dans un monde post-apocalyptique.


Dans ce pilote on découvre 4 « personnages » (et oui). Bien évidemment le héros qui parle pendant toute la scène. Mais également le chat, John Malkovich, qui pourra avoir un rôle intéressant dans la série. On imagine que notre protagoniste pourra décider de faire des choses, voire prendre des risques pour son chat (sortir pour aller lui chercher de la nourriture par exemple).

Le troisième personnage est le zombie, ou la créature à la porte. Je ne pense pas qu’il compte sortir tranquillement de l’immeuble, et notre héros va certainement le croiser à un moment dans la série (peut-être même au prochain épisode).
Enfin, la quatrième personne, c’est nous. En effet, la caméra nous représente, on ne suit pas le point de vue du héros, mais de la caméra qu’il a trouvé. Par conséquent, on a une « vision » très limitée de l’intrigue. On ne sait pas comment le virus s’est propagé, on ne sait pas exactement ce qu’a vu le héros, si ce dernier laisse tomber la caméra tandis qu’il court, on ne le suivra pas. Des bouts de l’histoire manqueront car on imagine que le protagoniste éteindra la caméra  pour garder de la batterie par exemple. On aura alors affaire à une « ellipse », un saut dans le temps, et plusieurs détails manqueront.

En tout cas ce premier épisode pilote nous met vraiment dans l’ambiance de la série, hâte de voir la suite !

Plus d’infos sur la série et notre partenariat.