🕒 Lecture 3 min.

Robert R. Ballecer, plus connu sous le nom de Père Robert, Padre SJ ou le Jésuite numérique est un prêtre catholique et un podcasteur technologique. Il a tout d’abord commencé sa carrière en ingénierie informatique dans la Silicon Valley. Avide de technologie, il souhaite redorer la facette du Vatican en renouvelant les points de vue. Beaucoup sur Twitter, il y partage ses idées.

Ok… Je veux faire tourner quelques serveurs pour le Vatican pour les joueurs qui veulent être davantage en communauté et moins de toxicité.

Ce qui est parti d’un simple tweet du Père Robert Ballecer devient réalité pour tous les amoureux du jeu

L’idée est donc d’ouvrir un serveur pour une communauté non toxique. Où les joueurs peuvent apprécier une atmosphère saine, où ils peuvent exprimer leur créativité et construire des relations les uns avec les autres.

Les relations avec les autres

Je voulais en offrir un [serveur] qui pourrait être moins toxique. Vous pouvez inviter des joueurs qui veulent être créatifs, qui ne veulent pas être nocifs, et vous créez une atmosphère dans laquelle les personnes peuvent développer une relation. C’est ce côté social qui est le plus important. C’est précisément ce que je veux faire avec le serveur. Il n’est pas question de technologie. Il n’est pas non plus vraiment question de jeu, il est question de regrouper des individus, qui pourront peut-être par la suite, rendre réelles ces relations.

Le Père Robert veut montrer qu’à travers le jeu, une personne peut aussi bien être fille ou fils de la foi, amoureuse de la technologie, juste des jeux, de la médecine, avoir bien d’autres points d’intérêts et pourtant s’entendre et se regrouper. De pouvoir passer d’une relation virtuelle à réelle et créer des liens qui pourraient être indestructibles avec le temps.

Des hésitations

Au début, il y avait beaucoup de personnes qui étaient hésitantes, parce que vous voyez cet homme habillé d’un col romain, qui parle des dernières offres de Google ou de comment vous pouvez faire marcher la fibre optique à travers l’Atlantique, et ils ne pouvaient pas comprendre ça, ils se disaient : « Attend une minute, il y a quelque chose qui cloche. » Mais après coup, ils ont commencé à réaliser : « Ok, il sait de quoi il parle. C’est juste que c’est un prêtre. » Au final, […] c’est ce que j’essayais de faire.

L’Église et la technologie

Le Père Robert dit aussi que l’Église peut utiliser la technologie pour se connecter avec le plus de personnes possible. Des erreurs seront faites, dit-il, mais si l’Église n’essaie pas, elle ne trouvera jamais le potentiel qui pourrait venir de la technologie.

Un véritable défi

Le serveur Minecraft est en période de test, il n’est pas encore prêt à ouvrir officiellement. Il est actuellement ouvert aux joueurs et en attente des retours. Si vous voulez rejoindre le serveur et voir ce que vous pouvez créer, l’adresse est la suivante : minecraft.digitaljesuit.com

C’est un véritable défi que le Père Robert s’est lancé. Après avoir testé et vu qu’une vague de joueurs ont détruit le travail effectué : lui-même reconnaît qu’il n’a jamais pensé que c’était facile. Il continue de travailler sur son serveur. Tous les nouveaux arrivants sont donc en spectateurs jusqu’à ce qu’il puisse protéger l’ensemble des constructions.

Source : Romereports