Avant de commencer le thème de cet article, laissez-moi vous présenter cette nouvelle chronique. En effet, si je parle bien de maps, je ne parle pas des moins réussies ou de celles qui sont involontairement drôles comme le fait déjà notre Cobblestone Stuff. Le but de ces articles sera de parler d’une saga, ou d’une « licence » de maps, telles The Dropper, Les Limbes ou encore Ragecraft, et de voir ce qui a fait de ces dernières des icônes du map making, et de leurs créateurs, de grands représentants de la communauté Minecraftienne.

La fameuse maison d’Herobrine… Qui ressemble plus à un château.

INTRODUCTION

Tout bon minecraftien connaît ces deux maps, et encore plus leur créateur, Hypixel. En effet, ce dernier s’est offert une immense réputation sur Minecraft, aux côtés de, pour ne citer qu’eux, Notch, Jeb ou encore Vechs, notamment grâce à ses maps de qualité et son serveur surpuissant, Hypixel.net. Quant aux créations que nous allons aborder, elles sont mythiques, car synonymes d’innovation en matière de mapmaking, et font largement partie des meilleures maps  d’aventure (à ne pas confondre avec les cartes RPG, jump et autres). Mais comment ont-elles atteint ce statut de must have ? C’est ce que nous allons voir.

Et pour débuter cet article, nous allons parler de la première création de la saga Herobrine d’Hypixel. Herobrine’s Mansion (dont un test avait déjà été réalisé sur Minecraft.fr) est paru en 2012, sous la version 1.4.2 de Minecraft. À l’époque, pas de particules dantesques ou de commandes hallucinantes.

Et pourtant, Herobrine’s Mansion est synonyme d’innovation. Comment ? Alors que les mappeurs de l’époque réalisaient les dialogues, les objectifs (tout ce qui était écrit en gros) sur de vulgaires panneaux, Hypixel introduit pour la première fois le système de texte via les blocs de commandes. Une véritable révolution, tant esthétique qu’ergonomique et pratique. En effet, plus besoin de revenir à tel ou tel endroit pour savoir ce qu’a dit ce PNJ. Non, il suffit d’appuyer sur le bouton de tchat pour revoir le message s’afficher sous nos yeux.

Un équipement renommé, enchanté et tout ça en couleur…

Mais ce n’est pas la seule idée géniale du créateur. La map propose des constructions hallucinantes, dignes d’une map de build. Certes, il n’était pas le premier, mais la manière avec laquelle ont été harmonisées constructions, mécaniques et expérience de jeu est une magistrale leçon dont devraient s’inspirer la plupart des créateurs actuels…

Et n’oubliez pas : jamais 2 sans 3 ! Car oui, une troisième innovation vous attend. Eh oui, les monstres ne spawnent pas en random, mais sont prédéfinis et dotés d’équipements spéciaux, renommés, avec des compétences uniques à chaque pièce du stuff. Si aujourd’hui cela nous paraît habituel, ça ne l’était pas à l’époque. De plus, chaque arme étant renommée et comportant des enchantements différents, la map contient un côté RPG qui la rend un peu RPG-linéaire, un peu à la manière d’un Diablo. Vous l’aurez compris, Herobrine’s Mansion aura beaucoup apporté aux créations contemporaines.

Des zombies en armure avec un arc… Le début de vos déboires.

Les boss, eux, ont également été retravaillés, même si ce sont des mobs suréquipés qui nécessiteront qu’on leur bourrine dessus. S’ils ne sont pas inoubliables, ils n’en demeurent pas moins sympathiques. Et comme la plupart des maps de l’époque, le jeu se conclut sur un affrontement avec un Wither (Oui, rien de très original de ce côté-là). De même, la map est faible d’un point de vue scénaristique et est plus un prétexte pour enchaîner les créatures hostiles qui sont déversées sur nous… Alors oui, si aujourd’hui, certaines de ces mécaniques de jeu peuvent vous paraître dépassées, il n’empêche qu’Herobrine’s Mansion est un chef-d’œuvre, une création indissociable de l’univers de Minecraft. Un must have, assurément.

Un boss d’Herobrine’s Return. Oui, il est imposant.

Ce ne serait pas drôle si Herobrine disparaissait une bonne fois pour toute. Non, il fait son comeback et vous, et bien vous repartez à la castagne. Vu l’immense succès de Herobrine’s Mansion, Hypixel se devait de réaliser une suite. C’est chose faite, et bien, très bien.

Herobrine’s Return, bénéficiant des innovations de la 1.5, surpasse son aîné, déjà excellent. Mobs toujours aussi customisés, constructions encore plus alléchantes, durée de vie rallongée, et surtout, SURTOUT, des vrais boss, qui ne se tuent plus en spam-clickant dessus. Non, certains possèdent un patern, d’autres une manière de mourir bien précise. Si on rajoute à cela une narration plus poussée, un shop ou encore un système économique basé sur les âmes, on peut tous s’accorder sur le fait qu‘ Herobrine’s Return, c’est Herobrine’s Mansion en mieux. Peu de choses en plus à dire. Il ne vous reste plus qu’a découvrir ou redécouvrir ces deux chefs-d’œuvres.

La demeure du premier épisode n’était pas assez raffinée pour Herobrine. Ça c’est bien mieux !

CONCLUSION

Si l’œuvre d’Hypixel a tant été appréciée, c’est parce qu’il a réussi à révolutionner l’univers des maps minecraft, par ses idées géniales, telles que les textes via command blocks ou la customisation des armes. À titre de comparaison, les descendants indirectes de cette saga sont actuellement Les Limbes, Across The Time ou encore Les 1000 lieux (même si le style de map est différent). Vous l’aurez compris, Herobrine’s Mansion et Herobrine’s Return sont des créations mythiques… Deux des meilleures maps aventure existant actuellement… Elles prouvent le génie d’Hypixel, véritable pionnier du map making moderne.

Téléchargement :

Herobrine’s Mansion ( 1.4.2 )

Herobrine’s Return (1.7.10 )

N’hésitez pas à aller voir les articles rédigés à propos de ces maps publiées sur Minecraft.fr.

Installation

1. Téléchargez la map.

2. Avec votre logiciel d’extraction (WinRAR, 7Zip, etc.) ouvrez l’archive de la map.

3. Localisez le dossier .minecraft. L’emplacement varie selon le système d’exploitation :

 The Great Cheese Windows : Appuyez simultanément sur les touches  The Great Cheese +  The Great Cheese et tapez %appdata%.

 The Great Cheese Mac OS : Le dossier minecraft se situe dans :

Utilisateur > Bibliothèque > Application Support.

 The Great Cheese Linux : Appuyez simultanément sur les touches  The Great Cheese +  The Great Cheese et tapez .minecraft. Validez et vous serez directement amené au dossier (GNOME uniquement, CTRL+H dans le dossier personnel pour les autres environnements graphiques).

4. Ouvrez le répertoire saves et extrayez le dossier de l’archive de la map dans ce dossier.

5. Fermez le dossier et lancez Minecraft. Votre partie est affichée dans le menu Singleplayer.

Corrigé par TheShining et Lycoon.