Si vous êtes fan de l’univers des livres Le Labyrinthe et de ses deux films associés, alors le sujet de cet article va certainement vous pousser à utiliser le jeu vidéo tel que les médias nous le décrivent : pour sortir votre épée et découper votre prochain avec des petits cris jouissifs d’enfants hyperactifs mal brossés. C’est à peu près ce qu’ils en disent, je crois. Mais ce n’est pas important, d’ailleurs si vous n’êtes pas fan de l’univers précité, restez quand même pour jeter un coup d’œil, au lieu de tomber sur une bonne création PVP baignant dans un thème qui vous plait, vous pouvez « juste » trouver une bonne création PVP, ce qui n’est pas tellement un problème.

Petit résumé à la Cobblestone Stuff si vous êtes dans cette dernière catégorie : Le Labyrinthe c’est une bande de gamins coincés dans un labyrinthe géant qui change toutes les nuits et dans lequel ils sont contrains de survivre. Enfin, ils vivent dans un genre de terrain vague au centre tandis que le labyrinthe lui-même se situe derrière de grosses portes pas trop loin. On leur envoie de la bouffe par un vieux ascenseur pourri tous les jours et des bestioles sauce Code Lyoko se baladent dans les couloirs feuillus du fameux labyrinthe, autant vous dire qu’ils ne s’en approchent pas trop souvent. Des fois, ils y envoient deux trois éclaireurs pour l’explorer. Il change régulièrement donc c’est un peu idiot, mais passons. C’est à peu près tout ce que vous devez savoir, le reste tient du spoil ou du raccourci scénaristique.

THE MAZERUNNER

Revenons-en à nos moutons : vous.

Oui vous, car dans ce projet en 1.8 réalisé par un certain Mayeul04 et plusieurs de ses amis, vous êtes les victimes du terrible labyrinthe, enfermés tels des brebis dans leur enclos (y’a l’herbe qui va avec et tout, c’est franchement semblable comme situation). Bien évidemment, ici, pas de RP ou de reproduction exacte des décors de la franchise, mais un terrain PVP largement inspiré de celle-ci pour vous mettre sur la tronche jusqu’à quatre équipes différentes. Il est recommandé de jouer entre quatre ou seize joueurs d’ailleurs. Si vous savez gérer ce vieux truc important que l’on appelle les maths, vous l’aviez certainement deviné.

Avec ses hauts murs en vieille pierre sur lesquels la nature commence à reprendre ses droits et ses petits espaces verdoyants, la chose fait plaisir à voir, même si ça n’est qu’un bête enchevêtrement de couloirs posés sur une Flatgrass ! Réussir à rendre tout ça esthétique, c’est quand même la preuve que le bonhomme a pris soin de son projet. Du coup, l’allure générale de l’ensemble rappellera forcément le film et le bouquin aux fans tandis que les néophytes profiteront de décors peu complexes mais bien travaillés.

C'est pas celui du film mais ça a l'air costaud aussi !

Bon sang ça m’a tout l’air d’être une sacrée bergerie quand même.

Mais passons à autre chose, j’imagine que vous ne vous rendez pas dans un labyrinthe géant pour faire du tourisme puis envoyer une photo de votre visage devant un buisson à votre copine et à vos amis en espérant qu’ils y trouvent un quelconque intérêt. Si oui, c’est que vous êtes le buisson. Je ne vois que ça. La dimension PVP ne peut se faire sans la dimension survie, et enfermé entre de nombreux murs, celle-ci en prend un sacré coup. Vous aussi, du coup.

Amusez-vous à essayer de trouver de la nourriture là-dedans. Sans compter que vous pouvez tomber sur un ennemi à chaque coin de mur, ou sur un monstre d’ailleurs, qu’est ce que vous en savez ? Non, inutile de répondre, cette question n’était qu’une formalité, vous ne pouvez rien en savoir, point final. Mayeul04 a respecté les règles du terrain de jeu dans lequel il vous a balancé : la nuit venue, c’est toute la configuration du labyrinthe qui change. En chiffre ça nous donne dans les 1.0759118*10^60 possibilités (pour vous faire une idée : ça représente beaucoup d’aubergines), quoi que vous fassiez, vous ne pouvez pas savoir où vous êtes.

L'extérieur de votre paisible petite base est totalement inconstant

L’extérieur de votre paisible petite base est totalement inconstant.

Ce n’est pas tout, il y a plusieurs bases dans le labyrinthe, prêtes à accueillir les différentes teams. Tous les jours, un coffre arrive par un ascenseur avec un contenu aléatoire. C’est non seulement du respect pur et simple pour l’univers de base, mais aussi et surtout une sacrée opportunité pour vous, les joueurs. Tous les coffres présents sur le terrain de jeu représentent une aventure à eux seuls. Ils sont placés dans des endroits qui peuvent vous coûter la vie mais leur contenu, une fois encore aléatoire, peut éventuellement vous assurer la victoire. C’est un pari à prendre, ou pas !

Comprenez que chaque partie sera totalement différente de la précédente, au niveau de la configuration du labyrinthe comme de vos trouvailles dans les quelques coffres disséminés dedans. Au niveau des joueurs eux-mêmes, ils commencent dans un lobby via lequel la partie toute entière peut être configurée, ainsi que les équipes de différentes couleurs rejointes. Seul un membre OP peut modifier les paramètres de la partie, prenez-en note. L’objectif est bien entendu de combattre jusqu’à rester la dernière équipe active, qui devra dégoter une queue de griffeur, les célèbres bestioles qui patrouillent le labyrinthe dans l’univers du livre et du film, pour pouvoir sortir de ce dernier. Là, ils pourront bronzer sur la Flatgrass et admirer tout le gros bazar de redstone et de blocs de commande qui leur a permis de jouer tranquillement toute cette petite bataille.

Il en a dans le vendre le laby

Il en a dans le ventre le laby.

Du bon travail, en plus, il s’agit de la toute première map de l’auteur. Un tir réussi. Attention, il est impératif que tous les joueurs utilisent le resource pack fourni avec le projet.

TRAILER

TÉLÉCHARGEMENT

Lien du topic original sur notre forum

Lien de téléchargement du package

Corrigé par Lycoon.