🕒 Lecture 1 min.

Une étude publiée par l’ADL (Anti-Defamation League) portant sur des joueurs des USA et sur 15 jeux, indique que les joueurs de Minecraft seraient les moins prompts à harceler, agresser et stalker que ceux d’autres communautés.

Une partie de cette étude se concentre sur le niveau de « harcèlement » auquel ont pu être exposés les joueurs. Le pourcentage indiqué sur le graphique ci-dessous représente, en moyenne, le pourcentage de joueurs ayant fait l’objet d’un quelconque type de harcèlement dans un jeu :

graphique harcelement dans un jeu
Harcèlement par jeu. Pour chacun des 15 jeux en ligne inclus dans l’enquête, au moins la moitié des joueurs ont déclaré avoir vécu une forme de harcèlement.

Dota 2 caracole en tête de ce classement avec 79 % de joueurs qui auraient été harcelé après y avoir joué. On retrouve Minecraft en bonne dernière position, avec tout de même 51 % des joueurs ayant fait l’objet de harcèlement.

L’étude fournit quelques pistes sur les facteurs à l’origine du harcèlement que les joueurs ont connu dans les jeux. En ce qui concerne le harcèlement fondé sur l’identité, 38 % des joueuses estiment avoir été harcelées à cause de leur sexe et 35 % des joueuses LGBTQ + à cause de leur orientation sexuelle.

31 % des joueurs afro-américains et 24 % des joueurs d’origine latino ont déclaré avoir été harcelés en raison de leur appartenance ethnique, et 19 % des joueurs juifs et musulmans en raison de leur religion.

Selon Kelley, les niveaux de harcèlement ne différaient pas beaucoup entre le chat vocal et le chat textuel : ils étaient plus ou moins égaux pour les deux.

[Source]