Vous êtes administrateur d’un serveur et vous projetez d’ajouter d’autres mondes en plus de celui déjà présent, mais vous cherchez comment vous y rendre une fois celui-ci créé ? Vous voudriez faire des portails entre vos différentes régions ? Vous trouvez que les portails vers le Nether ruinent votre ville ? Ne cherchez plus, Creative Gates est là pour palier à tous ces problèmes !

Présentation

Créé par Cayorion, Creative Gates est un plugin pour serveurs Bukkit vous permettant de réaliser des portails d’une manière très simple et intuitive, et pour cause : aucune commande et presque aucune configuration n’est requise (à part les permissions, évidemment).

Comment créer un portail ?

Il n’y a rien de plus simple ! Il vous suffit de créer le « cadre » de votre portail avec les matériaux de votre choix et de la taille de votre choix ; seule restriction, le sol du portail doit posséder au moins un bloc de diamant (modifiable dans la configuration, voir plus bas) pour que le plugin reconnaisse le portail. Ensuite, prenez une horloge (modifiable dans la configuration, voir plus bas) et faites un clic-droit sur ce fameux bloc ; le portail se remplit d’eau, il est alors fin prêt !

Comment relier des portails ?

Le plugin reconnait les matériaux des cadres des portails et les relie en conséquence. Pour relier deux portails, ils doivent avoir exactement les mêmes matériaux lors de leur création. Evidemment, ça fonctionne entre plusieurs mondes.

Vous pouvez avoir jusqu’à cinq portails ayant les mêmes matériaux, le plugin les reliera alors selon ce schéma (les numéros étant assignés lors de leur création, le premier aura le numéro un, le deuxième le numéro deux, etc…) :

Comment désactiver un portail ?

Pour désactiver un portail, il vous suffit de supprimer un des blocs de son cadre.

Permissions et configuration

Liste des nodes ajoutés par le plugin

  • creativegates.* – donne accès à toutes les fonctionnalités du plugin
  • creativegates.create – donne la possibilité de créer des portails (en faisant un clic-droit sur le bloc de diamant)
  • creativegates.destroy – donne la possibilité de détruire le cadre du portail (comme ça, pas de risque qu’on vous vole le bloc de diamant)
  • creativegates.use – donne la possibilité d’utiliser les portails

Configuration du plugin

Contrairement à la plupart des plugins, la configuration n’est pas au format YML mais au format JSON, mais ça ne change pas grand chose (les règles à suivre comme les tabulations sont les mêmes). Pour configurer le plugin, ouvrez donc conf.json avec un éditeur de texte.

  • wand – ID de l’objet avec lequel faire un clic droit pour activer un portail (par défaut 347)
  • block – ID de l’objet sur lequel faire le clic droit (par défaut 57)
  • effects – pour activer ou non les particules lorsque quelqu’un traverse un portail