Vous pensez que Sethbling est un génie ? Que Dragnoz est doué ? Eh bien, oubliez tous ces noms pour n’en retenir qu’un seul aujourd’hui : celui de IJAMinecraft. Celui-ci a eu la bonne idée de reproduire un donjon complet et réaliste en… une seule commande. Ce qui lui a demandé plus de 10 heures de travail !

Attention ! Donjon minute !

C’est un concept devenu assez classique : réaliser quelque chose d’assez conséquent à partir d’une seule commande. IJAMinecraft, pour sa part, a utilisé pas moins de 31 579 caractères dans sa commande pour créer ce générateur de donjons automatisé.

La commande se trouve ici .

 Explication :

Allez savoir pourquoi il a besoin d'un poulpe pour générer son donjon. Il l'utilise peut-être tout simplement pour lui faire exécuter la commande...

L’idée est osée et le résultat réussi ! Lorsqu’on lance la commande après l’avoir copiée dans son bloc de commande, une pile de blocs s’invoque, qui à son tour génère une structure assez étrange – bourrée de blocs de commandes encore une fois. Celle-ci va vous fournir un œuf capable de faire apparaître votre donjon.

Pour recréer ce donjon chez vous, munissez-vous tout simplement d’une map vierge. Vous risqueriez dans le cas contraire d’endommager les structures déjà présentes. Ensuite, après avoir récupéré l’œuf, il vous suffit de trouver un endroit dégagé pour générer votre donjon. Vous pouvez aussi utiliser une map superflat pour un rendu plus aéré. Et c’est parti !

Ici on a choisi de le générer dans les airs pour vous en donner un meilleur aperçu. Mais dans les faits, il est prévu pour être généré au sol. Sinon vous aurez un fossé entre la base du donjon et ses salles.

Notre donjon commence à se générer

Notre donjon se crée pas à pas

La partie visible de notre donjon ... qui n'en représente que la moitié.

La structure du donjon est assez simple. Elle est constituée d’une base fixe, avec le bâtiment de départ, qui se prolonge vers le bas par un puits vertigineux qui descend jusqu’à la bedrock. La chute est munie d’un point d’eau pour que vous puissiez descendre sans encombre. Ensuite le long de cette colonne s’étend un dédale de salles.

Celles-ci sont composées :

  • de mobspawners (squelette, araignées, blazes…)
  • de coffres (dont le contenu se limite à 3 ou 4 loots au choix – du fer, du diamant ou des émeraudes)
  • de blocs de minerai (diamant, or ou émeraude). Ces blocs sont disposés à même la salle et vous permettront de récolter des ressources sans trop de difficulté.

Enfin, dans la plus grande majorité des cas, il s’agit de mobspawners, alors pensez tout de même à vous équiper avant d’y aller.

La face cachée de notre donjon

Une salle classique

Une vue plongeante sur le puits

Le résultat est donc vraiment pas mal, même si il manque encore un peu de variété notamment au niveau des salles ou des loots. Mais générer une telle structure est déjà un travail de titan en soi.

En attendant, avec un minimum de connaissance, vous devriez pouvoir personnaliser un peu votre donjon en changeant quelques lignes dans le bloc de commande. En remplaçant par exemple {EntityId:Blaze} par {EntityId:Witch}. Pour le rendre pourquoi pas? encore plus dangereux. Enfin ce n’est qu’une suggestion.

Allez ! On y va à la one again !

Saletés de blazes !

Vous pouvez aussi aller voir les autres créations de IJAMinecraft, et elles sont nombreuses. Ci-dessous, une sélection parmi les meilleures.

Autres créations :

Pandora’s Box

La boîte de Pandore contient tous les maux des hommes. Lorsque Pandore en souleva le couvercle, toutes les maladies et toutes les souffrances du monde s’abattirent sur eux – tandis que seul restait enfermé l’espoir. Un mal qu’avait engendré Zeus, pour punir Prométhée d’avoir apporté le feu aux hommes. Une version du mythe de la faute, comme dans le récit d’Adam et Eve, qui place les hommes sous la responsabilité à la fois sévère et protectrice des dieux.

Adaptée à Minecraft, la boîte de Pandore se révèle être le sac de Mary Poppins dans lequel se cache, prête à surgir, une foule de zombies mals lunés, de pigmens enragés et de ghasts prêts à vous enflammer – enfin quelque chose qui se rapproche de l’apocalypse quoi. D’ailleurs la map n’échappe pas au fléau divin, puisque de gigantesques tentacules de netherack sortent de la terre. Peut-être la réincarnation d’Orthros, qui revient, encore une fois, nous jouer un mauvais tour.

Commande

Dinnerbone boss

Vous connaissez sans doute Dinnerbone, au moins de nom, il est l’un des développeurs de Mojang. Et il n’est pas du genre tête en l’air ! En effet, renommez un mob en « Dinnerbone » ou en « Grum », et il s’en retrouvera tout retourné.

Utilisez cette commande ci-dessous et invitez le donc à venir faire une petite partie contre vous. Attention tout de même, il n’a pas l’air de vouloir vous laisser gagner. Stuff minimal requis : armure en diamant et pomme cheats.

Commande

Eléments de parcours

Moins impressionnante que les deux dernières vidéos, celle-ci centrée sur le parcours ajoute quelques nouvelles fonctionnalités de gameplay à votre jeu. En effet, qui n’a jamais rêvé de faire des doubles sauts sur sa map, ou des wall run à la Prince of Persia ? Utile avant tout pour les mapmakers, elle vous permettra de créer du contenu encore plus unique.

Commande

Armes à feu