Le Jour des Moissons est le nouveau court-métrage de notre partenaire Creative Community.

“Depuis les profondeurs glacées de l’océan, un craquèlement sinistre déchire les ténèbres. Les rescapés de la dernière île le savent : un étrange jour s’annonce.”

Synopsis du film Le Jour des Moissons

Les décors et skins sont impressionnants, les voix et sons sont de qualité. Mais les effets sont également très beaux et bien réalisés. Le tout autour d’un scénario bien construit et prenant ainsi qu’une superbe musique de Jérôme Maquoi. En bref, ce machinima excelle et est à n’en point douter à la hauteur de ses réalisateurs !

Cette nouvelle réalisation de Nicolas Taburno illustre tout à fait ce que Creative Community veut transmettre dans chacune de ses oeuvres. Ce court-métrage est qualitatif, minutieux, réalisé avec un grand sens du détail, mais aussi plein de passion ! Minecraft est donc bien un jeu à la créativité sans limite, et Creative Community sait nous le montrer.

Visionnez sans plus attendre Le Jour des Moissons :

Le Jour des Moissons | Court-Métrage – Source : Youtube

Interview de Nicolas Taburno, réalisateur du Jour des Moissons :

Combien de personnes sont mobilisées pour la création d’un tel court-métrage ? Pour combien de temps (par étape de production etc…) ?

Malgré ses ambitions relativement modestes par rapport à certaines de nos autres productions, Le Jour des Moissons compte une quantité assez élevée de personnes venues nous donner un coup de main parfois même le temps d’un après-midi. Que cela soit pour poser quelques blocs dans nos décors ou pour prêter sa voix à un personnage sur une réplique. En tout, un peu plus de vingt-cinq personnes se sont impliquées à un moment ou à un autre dans le court-métrage.

La mise en chantier du film a été lancée au printemps 2019 et le scénario fut achevé en juin. Puis nous nous sommes attaquées à la construction des décors, la conception des skins, le casting des comédiens et l’enregistrement des voix. Ces étapes se sont globalement achevées fin 2019, avec quelques dépassement l’année suivante pour certains éléments manquants. L’année 2020 a été entièrement dédiée au tournage, au montage et à la post-production du film. Mêmes si ces trois étapes se sont un peu entremêlées, on peut compter six mois pour les prises de vue et six autres pour la post-prod. Le tout s’est bien entendu déroulé en parallèle de nos activités professionnelles et étudiantes.

D’où vient l’inspiration pour le scénario du Jour des Moissons ?

Le désir premier était de se lancer dans un projet à échelle plus facile à maîtriser, en comparaison de notre précédente et encombrante série. Je souhaitais explorer un environnement naturel, marin, proche de notre réalité. Le choix s’est assez vite arrêté sur une petite île perdue quelque part en Europe du Nord. Mais il avait été brièvement envisagé de s’aventurer sur les côtes de la Mer Adriatique. L’histoire devait être plutôt simple, terre à terre, tout en ayant des airs de conte et de légende marine. Théophane Bachelier, un ami avec qui il était question de co-écrire le film à l’origine, a suggéré de lorgner vers le film de monstre. Et de là sont parties de nombreuses extrapolations, le choix de se concentrer sur différents points de vue d’une communauté, pour en arriver au résultat actuel.

De quoi êtes-vous le plus fier dans Le Jour des Moissons (une scène, un décor, un effet, un personnage…) ?

Difficile à dire, le film a été le laboratoire d’énormément d’expérimentations pour faire évoluer une certaine méthode de tournage et de post-production au sein de nos projets… Nous avons par exemple renouvelé quasi-intégralement notre éventail de mods, de plugins et de logiciels utilisés. Je suis à titre personnel simplement fier que nous ayons pu nous acquitter de la tâche et arriver au bout du chemin en temps et en heure. Si je devais donner des moments précis du film qui me plaisent, je citerais les scènes du phare et du cimetière.

Qu’est-ce qui est le plus compliqué dans la réalisation d’un film dans Minecraft ?

Supporter les caprices du jeu, son optimisation défaillante et accepter que le public auquel s’adressera le film sera forcément restreint par la communauté de Minecraft et les personnes désireuses de passer outre ses limitations techniques inhérentes. Heureusement, ces derniers temps les mods conçus par McHorse permettent de s’affranchir d’un certain nombre de ces limites et d’étendre nos possibilités créatives.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un souhaite se lancer dans la réalisation de machinimas ?

Qu’il s’agisse d’un machinima, d’un film en prises de vues réelles ou d’un court-métrage animé, je pense qu’il est simplement intéressant de raconter des choses qui nous ressemblent. Et ce, sans se limiter à la dépiction de notre environnement proche. Par ailleurs il ne faut pas oublier de s’amuser, de créer des choses improbables si vous le sentez ainsi. Mais le tout en restant rigoureux et en ayant conscience de ses limites et de la destination à atteindre. C’est ce qui aide à tenir sur la durée.

Rejoignez vous aussi l’aventure !

Creative Community recherche constamment de nouveaux talents. Nous sommes réunis pour mener à bien des projets ambitieux. Ceux-ci sont, par ailleurs, un moyen de développer des compétences et de tisser des liens durables. L’association est véritable terrain d’expérimentation et d’apprentissage. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur l’audiovisuel , et surtout loin d’un cadre scolaire, si l’esprit d’équipe ou la franche camaraderie et l’envie de créer vous animent, alors Creative Community vous accueillera avec plaisir !

  • Costumier
  • Dessinateur
  • Constructeur
  • Terraformeur
  • Compositeur
  • Traducteur
  • Mixeur – Monteur Son
  • Monteur – Truquiste
  • Graphiste
  • Développeur Web
  • Développeur Mod Minecraft
  • Community Manager

Liens utiles :

🔗Site web de Creative Community
💬 Serveur Discord
🖥️ Chaîne YouTube