Dr Mouec et les jeux vidéo… Ce nom vous est peut-être familier ? Rien d’anormal à cela !

Dr Mouec et les jeux vidéo est une map francophone datant du début de l’année. Vous pourrez (re)trouver cet article en suivant ce lien.

Son auteur, Renmout, récidive aujourd’hui, nous présentant son second opus : Dr Mouec et les jeux vidéo – Seconde partie, qui reprend là où nous avait laissé la première map.

Le scénario nous replonge donc dans un univers numérique, où nous nous trouvons contre notre gré. Pour agrémenter le tout, une conscience nous surveille en permanence, essayant à tout moment de nous tuer, tel Big Brother.

Cependant,  comme tout nouvel épisode d’une série, la map s’accompagne d’améliorations notables. On note avant tout de grands progrès dans la variété des épreuves, ainsi que dans l’architecture.

Un château-fort qui vous réserve bien des surprises..

Pour commencer par l‘architecture, il est temps d’oublier ces salles énormes, telles des bunkers disséminées tout au long de votre aventure. Tout en gardant le style « salle par salle », Renmout a amélioré le style graphique générale, faisant apparaitre des salles gigantesques, pouvant contenir des installations allant d’un micro-écosystème forestier, à un plateau géant de jeu de société.

Exemple d'un nouveau type de salle : les micro-écosystèmes

Il en va de même pour les épreuves. La map est maintenant régie par un mot d’ordre : redstone. Autant sa place pouvait se faire timide dans le premier opus, autant il est indéniable qu’elle est omniprésente dans cette seconde réalisation. En effet, de très nombreux puzzle exploitent cette denrée chère aux ingénieurs Minecraftiens. Cela permet au joueur de ne plus avoir à interagir avec la map de manière « technique ». Autrement dit, plus besoin de placer un levier, simulant une clef entre autre exemple.

Lorsque l'on vous dit que la redstone est omniprésente..

Il est utile de souligner le fait que ces dernières épreuves sont très variées. Cela va du classique tir à l’arc, en passant à la salle de résolution d’échec ou encore le parcours en bateau

Cependant des défauts perdurent sur cette map. La plupart sont légers, mais ils méritent d’être cités pour l’objectivité. Tout d’abord, malgré le progrès notable dans le style graphique, la map repose avant tout sur un système Portal-like. Des choix nous sont laissés… Mais très peu, et qui n’influent que très peu sur le déroulement de l’aventure.

Un second point est la durée de vie. Un peu longue, mais qui n’en reste pas moins agréable à jouer, à condition de ne pas quitter le jeu de rage.

Un dernier point est la présence de ces immenses couloir tout au long du jeu, obligatoires pour voyager le long de l’aventure.

 

Malgré cela, Cette map est très agréable à jouer. Vous pourrez retrouver son auteur sur le topic officiel se trouvant ici.

Sans plus attendre, vous pouvez télécharger la map en suivant ce lien !

Installation

1. Téléchargez la map.

2. Avec votre logiciel d’extraction (WinRAR, 7Zip, etc.) ouvrez l’archive de la map.

3. Localisez le dossier .minecraft. L’emplacement varie selon le système d’exploitation :

Windows : Appuyez simultanément sur les touches + et tapez %appdata%.

Mac OS : Le dossier minecraft se situe dans :

Utilisateur > Bibliothèque > Application Support.

Linux : Appuyez simultanément sur les touches + et tapez .minecraft. Validez et vous serez directement amené au dossier (GNOME uniquement, CTRL+H dans le dossier personnel pour les autres environnements graphiques).

4. Ouvrez le répertoire saves et extrayez le dossier de l’archive de la map dans ce dossier.

5. Fermez le dossier et lancez Minecraft. Votre partie est affichée dans le menu Singleplayer.