PRÉSENTATION

Vous vous ennuyez sur votre serveur ? Celui-ci manque de fun, ou bien est-il pauvre en plugins qui vous aideraient bien dans vos tâches quotidiennes ?

Et bien c’est terminé aujourd’hui ! Découvrez de nouveaux plugins qui vous seront bien utiles. Ils vous permettront d’allumer vos lampes, de récupérer la tête de vos ennemis, de vous transformer en mob ou bien de les faire saigner !

1) Lumos Maxima

Que la lumière soit !

Créé par richie3366 et nommé « Lumos Maxima » par TenshiArakawa, ce plugin va simplifier la tâche a bien des malheureux. En effet, grâce à lui, vous n’aurez plus besoin de redstone pour allumer vos « Redstone Lamp »: un coup de briquet et le tour est joué !

Un coup de briquet sur une lampe éteinte, et hop' !

Utilisation : Vous pouvez choisir l’objet désiré pour allumer vos lampes dans le fichier de configuration du plugin (créé automatiquement dans le dossier plugins/LumosMaxima de votre serveur ). Une fois choisi, prenez cet objet en main et activez une lampe éteinte grâce à un clic droit dessus. Simple, rapide et efficace.

Installation : Placez le fichier LumosMaxima.jar dans le dossier « plugins » de votre serveur puis redémarrez-le, ou utilisez la commande /reload dans la console.

Contrainte : Si un bouton, une plaque de pression ou autre est placé à coté d’une lampe et est susceptible de l’activer, la lampe s’éteindra.

Configuration : (voir ci-dessus pour la localisation du fichier)

Vous pouvez paramétrer ces variables de configuration (true/false) :

  • activatorItemID : ID de l’item pouvant activer les redstone lamp. Par défaut 259 (ID du briquet).
  • allowOnlyPermitted : définit si l’activation est réservée à ceux possédant la permission « lumosmaxima.poweron » (true) ou non (false). Par défaut, false.
  • displayLightOnMessage : active ou désactive l’affichage du message confirmant l’allumage.
  • displayNoPermissionsMessage : active/désactive l’affichage de l’erreur de permissions relative au bloc
  • woodenPressurePlateCanInteract : permet l’interaction des plaques de pression de bois avec les lampes, risque d’extinction accidentelle des lampes !
  • stonePressurePlateCanInteract : idem que wooden mais pour les plaques de pression de stone.

Permissions :

Attention : vous devez activer « allowOnlyPermitted » pour que le plugin vérifie la permission.

Permission pour allumer une lampe : lumosmaxima.poweron

Liens :

Topic

Téléchargement

2) Player Heads

Vous avez toujours rêvé de trancher la tête de vos ennemis en PvP pour en faire des trophées ? Si oui, vous êtes comme Meiskam et Silentdojo qui ont mis en place le plugin « Player Heads » qui vous permettra, une fois vos ennemis tués, de prendre leur tête, en guise de récompense. Accumulez les trophées et formez-vous une réputation de barbare sanguinaire !

Décorez vos murs avec la tête de vos ennemis !

Commandes :

[spoiler]

/PlayerHeads (/ph) : commande de base, affiche les commandes du plugin.

/ph config <set/get/reload> [variable] [valeur] :  modifier les config (/plugin/PlayerHead/config) du plugin en jeu, ou bien via la console (reload du serveur nécessaire).

/ph spawn [nomdelatête] [nomdujoueur] : créer sa tête, celle d’un joueur, ou bien celle d’un mob (remplacer [nomdujoueur] par un mob).

/ph rename [nomdelatête] : renommer la tête que vous tenez.

/ph update : télécharger la dernière version du plugin, la mise a jour se fera au redémarrage du serveur.

[/spoiler]

Toutes les commandes ne sont possibles qu’en tant qu’opérateur, mais il existe des permissions.

Permissions :

[spoiler]

playerheads.config.get : permet d’afficher la liste des commandes disponibles.

playerheads.config.set :permet de modifier les config en jeu, ou via la console.

playerheads.spawn : permet de créer la tête désirée.

playerheads.spawn.own : permet de créer sa propre tête uniquement.

playerheads.spawn.forother : permet de créer une tête dans l’inventaire de quelqu’un d’autre.

playerheads.rename : permet de renommer les têtes.

playerheads.canbehead : permet de donner les têtes en sa possession aux autres.

playerheads.canloosehead : permet de perdre les têtes (en cas de mort par exemple).

playerheads.canbeheadmob : permet de prendre la tête des mobs.

playerheads.update : permet de mettre à jour le plugin.

playerheads.alwaysbehead : permet de récupérer a chaque fois la tête de ses victimes.

playerheads.alwaysbeheadmob : permet de récupérer a chaque fois la tête des mobs vaincus.

[/spoiler]

Installation : Placez le fichier PlayerHeads.jar dans le dossier « plugins » de votre serveur puis redémarrez-le, ou utilisez la commande /reload dans la console.

Liens :

Topic

Téléchargement

3)Bleeding Mobs

Faites saigner vos ennemis !

Le plugin BleedingMobs, créé par Schneeleo et Iaccidentally, permettra grâce à de la redstone et de la laine rouge de donner un effet de sang lorsque vous vous blessez ou que vous blessez les mobs et les joueurs adverses. Le sol se coloriera en rouge pendant un certain temps et disparaitra après. Vous pouvez aussi le casser, si vous le souhaitez.

L'effet de sang produit par la redstone et la laine rouge !

Vous pouvez, selon vos choix et vos goûts, modifier les objets qui donneront l’effet de sang, dans le fichier config du plugin : /plugin/BleedingMob/config.

Commandes :

Tous les commandes peuvent être remplacer par /bm <variable>

[spoiler]

/bleedingmobs info : permet de voir les infos du plugin (s’il est actif, quelles sont les particules utilisées, dans quel monde).

/bleedingmobs reload : actualiser le fichier config.

/bleedingmobs toggle : activer/Désactiver le plugin

/bleedingmobs toggle-world [worldname] : activer/désactiver le plugin dans le « world » défini.

/bleedingmobs set maxparticles [num] : définir le nombre de particules de sang maximal.

/bleedingmobs set attackpercentage [num] : augmenter ou réduire le nombre de particules lors d’une attaque.

/bleedingmobs set fallpercentage [num] : augmenter ou réduire le nombre de particules lors d’un chute.

/bleedingmobs set deathpercentage [num] : augmenter ou réduire le nombre de particules lors d’une mort.

/bleedingmobs set projectilepercentage [num] : augmenter ou réduire le nombre de particules lorsqu’on reçoit un projectile.

/bleedingmobs set bloodstreampercentage [num] : définir les particules qui sont affichées après une attaque.

/bleedingmobs set bloodstreaminterval [num] : définir l’intervalle du nombre de particules affichées après une attaque.

/bleedingmobs set bloodstreamtime [num] : définir le temps d’affichage des particules après une attaque.

/bleedingmobs set bleedwhencanceled : si un plugin peut modifier le sang, activer ou non l’affichage de particules.

/bleedingmobs set [type] …

  • woolchance [num]  : la chance que de la laine apparaisse(en %)
  • bonechance [num]  : la chance que des os apparaissent (en %)
  • woolcolor [color]  : définir la couleur de la laine dropée.
  • stainsfloor (true|false) : si le sol est coloré après que la laine soit tombée
  • bonelife [num] : combien de temps les os restent à terre (1/20 seconde)
  • particlematerial (material|hand|lookat)  :  vous pouvez choisir type de particules : par le nom/id de l’objet/ce qu’on a dans la main/ce qu’on regarde.
  • saturatedmats clear : nettoyer la liste des objets saturés.
  • particlelife [num] [num] – combien de temps restent les particules à terre (1/20 seconde)
  • stainlife [num] [num] – combien de temps restent le sang à terre (1/20 seconde)
  • amount [num] [num] – combien de particules doivent être affichées après un coup
  • saturatedmats add (material|hand|lookat) – ajouter un objet a la liste des objets « saturés » qui remplacera le sang à terre.
  • saturatedmats remove (material|hand|lookat) – retirer un objet a la liste des objets « saturés » qui remplacera le sang à terre.
[/spoiler]

Installation : Placez le fichier BleedingMobs.jar dans le dossier « plugins » de votre serveur puis redémarrez-le, ou utilisez la commande /reload dans la console.

Permissions :

[spoiler]

bleedingmobs.admin : pour utiliser les commandes du plugin

bleedingmobs.bloodstrike : pour activer les permissions du plugin

bleedingmobs.noblood : si les permissions sont activées, vous ne saignerez pas si vous êtes touché.

[/spoiler]

Liens :

Topic

Téléchargement

4)DisguiseCraft

Créé par Devil_Boy et Tux2, qui en avaient marre du plugin MobDiguise et de ses bugs en continue, ces deux personnes ont décidé de reprendre le principe de cet ancien plugin, à savoir : se « déguiser » (transformer) en mob. Mais ils sont allés plus loin ! Vous pouvez désormais choisir parmi les mobs existants, mais aussi leurs « bébés » !

Oui oui, c'est moi !

Commandes :

[spoiler]
  • /d ou /dis ou /disguise [mobname/materialname] – Se déguiser en mob, ou bien bloc. Si vous ne mettez pas de nom de mobs ou de blocs, la liste apparaitra.
  • /d baby [mobname] – Se déguiser en « bébé » mob.
  • /d <color> [sheep] – Se déguiser en un mouton coloré.
  • /d charged creeper – Se déguiser en un creeper chargé.
  • /d <tiny/small/big/bigger/massive/godzilla> [slime/magmacube] – Se déguiser, avec la taille désirée, en cube de magma.
  • /d <tamed/aggressive> [wolf] – Se déguisé en gentil ou méchant loup.
  • /d <tabby/tuxedo/siamese> [ocelot] – Se déguiser en différentes races d’ocelot.
  • /d <saddled> [pig] – Se déguiser en un cochon sellé.
  • /d <librarian/priest/blacksmith/butcher/generic> [villager] – Se déguiser, avec le costume désiré, en villageois.
  • /d <infected> [zombie] – Se déguiser en villageois infecté.
  • /d hold <block name/id #> – Voler un bloc quand on est déguisé en Enderman.
  • /d <burning> [mobname] – Se déguiser en mob brûlant.
  • /d player <playername> – Se déguiser en un joueur du serveur.
  • /d <nopickup/np> – Désactiver le drop d’objet, quand on est déguisé.
  • /d <blocklock/bl> – Bloquer le déguisement sur un bloc.
  • /d <noarmor/bl> – Rendre invisible son armure quand on est déguisé.
  • /d <send/s> <playername/*> – Envoyer son déguisement aux autres joueurs.

/u or /undis or /undisguise [playername/*] – Faire disparaître le déguisement.

[/spoiler]

Toutes ces commandes peuvent être effectuées sur la console. Il faut juste ajouter le pseudo de la personne à déguiser à la suite de la commande.

Permissions :

La principale permission à retenir est celle-ci : disguisecraft.seer. 

Si vous ne l’activez pas correctement, le joueur déguisé apparaîtra dans son déguisement.

Les autres permissions sont disponibles sur le topic.

Installation : Placez le fichier DisguiseCraft.jar dans le dossier « plugins » de votre serveur puis redémarrez-le, ou utilisez la commande /reload dans la console.

Liens :

Topic

Téléchargement

Ces plugins sont compatibles entre eux, et sont actuellement en 1.4.7.

Nous avons donc fait le tour de cette petite compilation de plugins inutiles, donc indispensables à votre serveur ! Peut être qu’une compilation n°2 verra le jour, si vous avez des plugins intéressant à proposer.