🕒 Lecture 4 min.

Rédiger quelque chose sur les créations d’une team comme la Lyrah est un exercice relativement plat et redondant pour un rédacteur. Oh, elle est très appréciée du site (en témoignent plusieurs de nos articles qui la suit depuis un certain temps) et des joueurs (en témoignent les retours de ces derniers sur lesdites créations), et à juste titre d’ailleurs, là n’est pas le problème. Mais il y a cet équilibre étrange qui fait que l’équipe enchaine les projets réussis avec le même seuil de qualité sans pour autant avoir besoin de se renouveler parce que chacun des thèmes abordés apportent une certaine diversité.

Beaucoup de blabla pour dire « roh j’écris toujours la même chose sur eux c’est lourd », mais que voulez-vous, si nous sommes rédacteurs, c’est que nous aimons les mots. Passons au vif du sujet, Lyrah est revenu le mois dernier avec un Timelapse fort sympathique montrant l’avancée d’une grande ville méditerranéenne paumée sur une petite île au milieu… de la méditerranée (ouais ouais) avec l’ambiance et l’architecture qui vont bien, bien entendu. Puisque le plaisir des yeux ne suffit pas toujours/souvent, l’équipe laisse la ville en question en téléchargement, que vous puissiez l’explorer librement.

Explorer, ça veut dire quoi d’abord. Eh bien d’un côté c’est un verbe. Ouep. Ici, ça veut dire quelque chose comme « déambuler dans un gros bazar vivant et bien construit qui fait largement honneur au build Minecraftien avec des sons spécifiques et des hiboux en 2D très chelous ». Ou alors ce sont des chouettes. D’un autre côté, une chouette c’est un genre de faux hiboux de mon point de vu, alors quelle importance. Disons que ce sont des hiboux, voilà tout.

Il n’est pas aisé de parler d’un projet très visuel, à quoi bon vous abîmer les yeux sur ces lignes si les quelques screenshots qui vont suivre vous en apprendront bien plus. Mais un article est un article, et une petite description est de rigueur. La carte se présente comme une île en forme de croissant de lune d’une taille relativement moyenne vis à vis d’un Minecraftien. L’île comporte d’importantes falaises couvertes d’une végétation relativement dense, avec en son centre un petit lagon. Le village a été bâti à flan de falaise et recouvre une bonne partie de celle-ci, un peu comme la ville de Solitude, dans Skyrim, mais en plus grand.

En fait on dirait un hybride super sympa entre un Elder Scroll et un Far Cry. Enfin, c’étaient mes impressions en survolant la ville. La carte est là pour exposer tout le savoir faire de ces builders, donc ne comptez pas trop sur une survie ou une aventure, ici on se balade en créatif, ce qui ne gâche rien de toute façon. Le clou du spectacle, c’est le château de la ville. Tout à l’heure, je parlais d’une ville Skyrim. Je ne sais pas si vous avez Skyrim. Mais il y a des châteaux dans Skyrim. Eh bien celui d’Ambariña n’y ferait vraiment pas pâle figure, il mettrait même une baffe à certains autres ! Je vous laisse le découvrir vous même.

Je ne vous ai pas dit que toutes les constructions sont aussi soignées à l’extérieur qu’à l’intérieur, comme toujours chez Lyrah. Je ne vous ai pas dit non plus que toute cette ville a son propre Lore, sa propre histoire, rédigée par Mithra pour l’occasion :

« Je me nomme Aikos, fils d’Eron et descendant de Nicodème d’Illion. Lorsque mon aïeul est venu s’installer sur cette île il y a plusieurs siècles avec ses compatriotes grecs, celle-ci était peuplée d’Hommes vivants dans des grottes, des troglodytes. La colonie installée ici les a accueillis et leurs habitations ont été abandonnées, on peut encore en voir les ruines à flanc de montagne. Le rôle de cet avant-poste maritime était de commercer avec Tyr à l’Orient. Au fil du temps, de nombreuses influences se sont mêlées, ce qui explique les différentes architectures cohabitant dans notre cité. Aujourd’hui, l’île est un centre du commerce de la Méditerranée Orientale, et notre port est très fréquenté, tant par des marchands venus d’Orient, d’Asie Mineure, d’Europe du Nord ou Occidentale, ou même d’Afrique. Les richesses inondent notre cité, qui est dirigée par un conseil des plus illustres marchands et par notre roi ».

Seul petit défaut éventuel : tout ceci a été construit sur la version 1.7.10. Assez parlé, voici des images. Bonne visite.

Screenshots

1

2

3

4

version sans shader. On y perd rien

Version sans shader. On y perd rien. Quand c’est beau, c’est beau.

Vidéo

Informations complémentaires

Téléchargement

Lien PlanetMinecraft

Mod Pack (Optifine 1.7.10 + Pack Conquest)

Corrigé par Dartasen