ÀÁHuit boss, plus de 9000 commandes, un aspect RPG… Avouez que ça fait rêver… Cela fait-il pour autant de Guardian of the Nether une bonne map ? Oui, mais toutes ces ambitions ne donnent-elles pas lieu à un travail bâclé ? Aussi… Et c’est dommage…

Avant toute chose, présentons la création. Guardian of the Nether est une map aventure créée par Karott disponible en version 1.8.8. Vous incarnez un voyageur arrivant dans un village. Or, un homme du nom d’agent Gray intervient, détruisant le village, avant de partir vers le Nether. En réalité, il est à la solde de l’agent Zed, boss de l’agence Halton. Ces derniers cherchent à s’emparer des 3 étoiles du Nether afin de (attention, originalité extrême)… CONTRÔLER LE MONDE ! Oui, ça a un air de déjà vu.

Le Nether, et une étrange structure dans le fond. Un boss ?

Pourtant la map arrive à se dépatouiller de sa banalité scénaristique grâce à de sympathiques rebondissements, de très bonnes cinématiques ou encore une excellente narration. En effet, cette dernière réussi de très bonne manière à accorder humour et sérieux. Et vous vous surprendrez à décrocher un sourire sur une ligne de dialogue assez drôle. Les cinématiques (réalisées grâce au gamemode 3) sont également bien conçues, représentant bien les éléments de l’histoire.

La map est divisée en différents chapitres

Cependant, pour faire une bonne map aventure, il faut aussi un bon gameplay. Pour le résumer, de très bons combats de boss avec des paternes intéressants et les phases qui les séparent absolument fades où il faut se contenter de matraquer de son épée les ennemis ridicules qui nous sont opposés. En effet, les zones d’exploration se révèlent vides, tant au niveau du terraforming que du level design au niveau du bestiaire. 3/4mobs (customs) différents, et basta. Pareil au niveau de l’équipement. Ce dernier est très évolutif, la map ne comporte que peu de stuff différent et l’on sent que le créateur n’a pas bien réfléchi aux armes et armures proposés. Il s’est contenté de balancer des enchantements de plus en plus puissants, sans se soucier de la façon de combattre certains ennemis.

Une arène… Ce ne sont pas des mignons lapins qui vous attendent…

Cependant, si tous ces défauts ternissent un peu l’aventure, les qualités sont bien présentes. Outre la narration, les combats de boss méritent également des louanges. Rythmés et intéressants, ces derniers ne se contentent pas de matraquer de façon idiote notre souris, mais plutôt de bien analyser le patern, pour attaquer au bon moment… Ainsi, du nécromancien nécessitant d’être plongé dans l’eau pour être affaibli au gardien aquatique prenant des dégâts s’il est exposé à l’air, on peut dire que l’expérience est variée. Certes, certains boss sont un peu plus faibles, ou trop lents, redondants, mais ces bossfight restent LA qualité principale de la map. C’est d’ailleurs d’autant plus dommage lorsqu’on voit ce qu’il y a autour de ces combats. Ces derniers sont de véritables tranches d’épique, redonnant l’oxygène et l’enthousiasme nous permettant de finir la map.

Un Nether si fade… Même en version de base, il est plus beau !

CONCLUSION

Que dire de Guardians of the Nether. Maîtrisée sur les boss et la narration, et baclée sur le reste, on sort très mitigé de cette map. Déçu et satisfait, on regrette le manque d’aboutissement sur certains aspects de la création, et encensons les côtés positifs. Cependant, GoTN est une bonne map aventure, qui reste assez bien raffinée dans l’ensemble. Pas indispensable donc, mais suffisamment plaisante pour nous satisfaire…

 

Les plus de cette map :

+ Les boss, assez épiques;

+ Narration très sympa;

+ Cinématiques bien réalisées;

+ Durée de vie honorable.

 

Les moins de cette map :

– Baclée dans l’ensemble;

– Phases entre les boss vides;

– Terraforming très fade;

– Gestion de l’équipement totalement inutile.

 

Infos supplémentaires :

Version de Minecraft : 1.8.8

Durée de jeu : 1h30/2h

Créateur : Karott2000

Téléchargement : Ici

 

PS : La map est en anglais et nécessite un niveau assez correct dans la langue de Shakespeare afin de comprendre toutes les nuances, l’humour et la subtilité du scénario.

PS² : La map est également jouable en multijoueur.

Installation

1. Téléchargez la map.

2. Avec votre logiciel d’extraction (WinRAR, 7Zip, etc.) ouvrez l’archive de la map.

3. Localisez le dossier .minecraft. L’emplacement varie selon le système d’exploitation :

 Simplicity [Map Minecraft 1.8.4 1.8.5] Windows : Appuyez simultanément sur les touches  Simplicity [Map Minecraft 1.8.4 1.8.5] +  Simplicity [Map Minecraft 1.8.4 1.8.5] et tapez %appdata%.

 Simplicity [Map Minecraft 1.8.4 1.8.5] Mac OS : Le dossier minecraft se situe dans :

Utilisateur > Bibliothèque > Application Support.

 Simplicity [Map Minecraft 1.8.4 1.8.5] Linux : Appuyez simultanément sur les touches  Simplicity [Map Minecraft 1.8.4 1.8.5] +  Simplicity [Map Minecraft 1.8.4 1.8.5] et tapez .minecraft. Validez et vous serez directement amené au dossier (GNOME uniquement, CTRL+H dans le dossier personnel pour les autres environnements graphiques).

4. Ouvrez le répertoire saves et extrayez le dossier de l’archive de la map dans ce dossier.

5. Fermez le dossier et lancez Minecraft. Votre partie est affichée dans le menu Singleplayer

Corrigé par Lycoon & Teraltaah.