C’est avec délice que je me suis rendu chez mon marchand de journaux, ce matin, afin d’y chercher le tout premier numéro de Minecraft – Magazine Officiel.

MrChocolatine nous dévoilait dans son article du 08 Août 2017 la sortie imminente de ce magazine. Marsh Davies (écrivain et illustrateur pour Mojang) avait annoncé sa parution prochaine sans réellement dévoiler la date en France. Mais, très récemment, Ingrid, de PressMaker (éditeur français de l’ouvrage), nous informait que la sortie avait eue lieu le 1er septembre. En grand fan de notre jeu cubique, et collectionneur de bien des livres le concernant (les guides officiels, les hackers guides et autres titres inutiles, donc indispensables), je me suis précipité chez mon marchand de journaux préféré afin de mettre la main sur ce nouvel objet qui pourrait bien faire partie de ma bibliothèque personnelle.

J’ai donc décidé de partager ma découverte.

Première impression : le magazine entre les mains

Je suis en face du rayon « jeunesse » et cherche désespérément le précieux sésame annoncé par Ingrid Gautier, éditrice en charge de la coordination éditoriale chez PressMaker. Avant toute chose, sachez que PressMaker est une maison d’édition très discrète qui diffuse de la presse culinaire (Fou de cuisine, Fou de pâtisserie, …) mais aussi et surtout de la presse jeunesse (T’Choupi, Minidou, P’tit Garçon…). Je trouve enfin mon magazine, au milieu de ceux consacrés à Peppa Pig, Mickey ou Dora ! Nous ne pouvons donc pas ignorer que ce magazine s’adresse à un public jeune, très jeune. Pour autant, vous n’avez pas affaire à un bon vieil ouvrage sous cellophane avec son petit gadget en plastique, mais à une pochette cartonnée dont on ignore, de prime abord, le contenu. Tout comme le jeu, on ne sait pas à qui il s’adresse. Il est classé dans le rayon jeunesse tout en comportant tous les attraits d’un magazine destiné à tout fan du jeu. Un inclassable. Notez que Ingrid Gautier m’a informé que le magazine était une traduction de l’édition anglaise, mais que Mojang réalisait la maquette du magazine. D’où cette qualité qu’on ne peut nier, pour un magazine « jeunesse ».

La qualité est là. Du moins, dans ses atours. Quid du contenu ? Rentrons à la maison pour le savoir, pas le temps de le décortiquer devant mon buraliste, surpris de me voir avec cette revue, en lieu et place de mon bon vieux Rock’n’Folk.

Découverte du contenu

Une couverture cartonnée qui dévoile quelque peu le contenu de ce que nous découvrirons à l’intérieur. Un sticker de Creeper « Géant », un poster du Nether « flippant », des cartes de combat « extras ». Ça, c’est pour le contenu additionnel de notre magazine. Steve et Alex, en pleine exploration, annoncent une nouvelle aventure. Aurons-nous droit à une BD ? Des créations d’experts ? Des noms du build ont-ils participé ? Bref, autant d’informations qui me rendent impatient d’en connaître plus. Je vais pour l’ouvrir, mais le dos de la pochette m’interpelle à nouveau : « Construis, explore, combats » en milieu sous-marin, comment organiser une fête aux couleurs de Minecraft, les créations des lecteurs, un quizz pour savoir si tu es un pro de Minecraft et … tadaaaaaa ! La BD officielle ! Quant aux experts du magazine officiel, les voici : Sparks, Scout, Bear et Monty (dont on peut trouver la description sur la page dédiée de Mojang).

En décachetant la pochette cartonnée, nous découvrons un intérieur de couverture aux couleurs de nos blocs d’herbe Minecraftiens. C’est de bon augure et annonce tout de suite la couleur : Mojang est aux manettes.

À l’intérieur de la pochette, je trouve le magazine et 2 planches : l’une comporte les stickers, au nombre de 10 et l’autre des cartes à jouer et les règles du jeu. Bon, en guise de sticker géant de Creeper, il faut bien l’admettre, le format du magazine ne permet pas plus d’une planche A4, ne vous attendez donc pas à un auto-collant à taille humaine. Une vingtaine de centimètres, ce qui est quand même assez grand et particulièrement bien réalisé. Nous connaissons déjà la volonté de Mojang de fournir des produits dérivés de qualité (il suffit de voir les différentes publications officielles pour s’en convaincre). Parmi les stickers plus petits, nous retrouverons Alex, Steve et quelques autres mobs, ainsi que le logo Minecraft en pleine largeur. Encore une fois, la qualité est là, et comme tout aficionado de la licence, il sera probablement hors de question de décoller le moindre auto-collant de cette planche.

Du côté du jeu de cartes, on trouvera 22 hexagones à l’effigie de différents mobs au dos desquels nous retrouvons les caractéristiques de santé et force. Enfin, des règles de jeu succinctes qui prouvent que la simplicité du jeu attirera surtout les plus jeunes. Encore une fois, ma « collectionnite » aiguë risque de m’empêcher de découper ces cartes et de vite ranger cette planche en lieu sûr plutôt que de risquer de les voir écornées par quelques trublions qui rôderaient dans les parages !

Passons au contenu du magazine. Il est simple. Un éditorial qui plante le décor du magazine et nous invite à soumettre nos remarques à l’adresse email [email protected] Un moyen tout simple de prolonger l’esprit communautaire que Mojang semble choyer depuis la création de Minecraft. D’ailleurs, le tutoiement est de rigueur. TU fais partie de la communauté Minecraftienne et TU en es le héros. La présentation d’une partie de l’équipe (Jeb et Lydia, ainsi que de moins connus) dévoile le cadre dans lequel Minecraft est développé. Tout y est beau et respire la jeunesse et la proximité avec les joueurs.

S’en suit une description des personnages évoqués quelques lignes plus haut et, en guise d’experts, il s’agit en réalité de personnages issus de l’imagination de Mojang. Chacun a un rôle particulier. La spécialiste de la Redstone, l’aventurière avide d’exploration, l’expert en survie et le savant avide de découvertes sur le monde mystérieux de Minecraft (s’inspire-t-il de SAM de MrChocolatine ?). Mais pourquoi sont-ils présents ? Il faudra lire quelques pages avant de le découvrir.

La suite du magazine se décompose en différentes rubriques qui donnent quelques astuces pour bien jouer dans Minecraft. On y retrouve des conseils pour la survie, la création, mais aussi des thèmes plus généraux tels que « Les monuments marins ». Pour les connaisseurs que vous êtes, rien de bien nouveau sous le soleil. Vous maîtriserez aisément tout ce qui y est décrit. Pour autant, pour les plus jeunes lecteurs, cela représente un bon point de départ dans le jeu. Restons cependant objectifs, je le répète, plus on avance dans la lecture du magazine, plus on s’aperçoit de la cible : les moins de 10 ans qui savent lire ! Franchement, les conseils en construction et les exemples fournis sont plutôt sympathiques.

Arrive la BD dont je vous mets un aperçu en anglais, volontairement, même si la plupart d’entre vous pourrez traduire.

Voila nos experts !

Oups ! du coup, il y a l’intégralité de la BD en copie !!! euhhh non, je plaisante, mais elle ne représente au total que 2 planches supplémentaires. Pas vraiment de quoi passer le temps d’ici la prochaine parution. Heureusement, il reste à tester les différentes constructions proposées et les quelques défis suggérés par Mojang, du genre jouer en survie en ne tuant aucun animal et ne se nourrir que de végétaux (pommes, carottes, pomme de terre, …).

Le poster offert, bien sympatique, n’en reste pas moins un A3 qui ne refera pas la tapisserie de votre chambre.

Conclusion

Tout en étant agréable à lire et bien qu’on ne remettra pas en cause la qualité des produits dérivés de Mojang, il faut bien reconnaître que 5,95€, ça reste une somme pour ce magazine, compte tenu du public visé. Concernant un magazine qui ne sera distribué qu’au rythme d’un exemplaire tous les 2 mois, on pourrait s’attendre à plus de contenu et à une mise à niveau sur l’âge des lecteurs. Personnellement, j’irai chercher le numéro 2, par principe, puisque je collectionne plus ou moins tout ce qui concerne la licence, mais tout en trouvant le contenu « léger ». Ne nous trompons pas cependant, c’est de la presse jeunesse, le prix et le contenu correspond au créneau des autres ouvrages du rayon où on le trouve. On ne nous trompe pas sur la marchandise, c’est beau, c’est distrayant. Honnêtement, j’ai testé le magazine chez des enfants de 7 à 9 ans et ça marche vraiment bien. L’idée s’avère efficace quand il s’agit de tester les constructions proposées par Mojang ou de jouer aux cartes qui comportent des règles simples. Au-delà, des 10 ans, vous risquez de vous ennuyer.

L’équipe est évidemment en train de travailler sur le numéro 2 qui, cette fois, s’attardera sur le Nether et offrira une interview de Jeb concernant les dernières nouveautés de Minecraft. Nous y retrouverons de nouveaux stickers et, sans doute, un complément au jeu de carte offert dans ce premier numéro. Pour ceux qui ont déjà acquis le numéro 1, ne manquez pas la publication du numéro 2, à partir du 30 octobre chez vos marchands de journaux.