World Edit

Publié le 09 Sep 2011 à 06:09 par jbogjuan

WorldEdit est un outil très puissant qui vous permettra de faire de grosses modifications sur votre map en multi mais également depuis peu en solo car celui-ci est compris avec le mod SinglePlayerCommand. Même s’il est très répandu certaines fonctionnalités du plugin sont méconnues du grand public, j’essaierais autant que possible de parler de toutes les commandes qui existent. En fin d’article vous retrouverez toutes les instruction pour installer et configurer le plugin sur serveur ou en solo, ainsi que le fichier de permissions si vous utilisez le plugin. Voyons tout de suite les fonctionnalités de WorldEdit et il y en a beaucoup !

Note : tout au long de l’article j’emploierais le terme de « plugin » car WorldEdit est plus puissant sous Bukkit qu’en solo, par exemple on ne peut pas copier/coller les contenus des coffres, des fours et des dispenser, ni le mob des spawners, ni la note d’un Note Block, ni même le texte d’un panneau. D’autres différences seront signalées au cours de l’article
Note 2 : à chaque fois qu’une commande demandera le choix d’un bloc vous pourrez mettre directement le nom du bloc ou sinon utiliser cette table pour connaitre l’ID du bloc, sachant que certains blocs nécessitent un numéro et une valeur additionnelle, par exemple pour la laine blanche c’est 35 mais pour la laine bleue c’est 35:11. De plus le « vide » correspond au bloc d’air d’id 0 ou simplement désigné par « air »
Note 3 : la plupart des commandes décrites ici sont annulables avec la commande //undo n’hésitez pas à l’utiliser si ce que vous vouliez faire n’est pas le résultat obtenu

REGIONS

Le système des régions de WorldEdit repose sur la sélection d’une zone sur laquelle les commandes de modifications seront actives, d’abord il faut donc apprendre à sélectionner correctement une zone.

Sélection d’une zone

Il n’existe que deux types de sélections : cuboïdale et polygonale. La seconde est réservée aux utilisateurs plus expérimentées car moins pratique, commençons donc par la sélection cuboïdale.

La sélection cuboïdale consiste en fait à créer un pavé de sélection en désignant deux points qui seront deux sommets opposés dans le cube (qui n’est en fait pas toujours un cube). Voici un petit schéma pour vous aider à comprendre :

Tout d’abord il va vous falloir la baguette magique de WorldEdit (wand) qui est par défaut la hache en bois, que vous pouvez obtenir en tapant la commande //wand. En tenant cet outil en main il suffit de faire un clic gauche sur un bloc pour qu’il soit le point 1 et clic droit sur un autre pour qu’il soit le point 2.

Sinon il d’autres moyens, plus simples mais moins intuitifs de sélectionner une zone :

  • les commandes //pos1 et //pos2 définissent comme points 1 et 2 le bloc correspondant à vos pieds (c’est à dire celui juste au dessus du cube sur lequel vous marchez)
  • les commandes //hpos1 et //hpos2 définissent les blocs que vous pointez avec votre viseur comme points 1 et 2
  • la commande //chunk définit le chunk sur lequel vous êtes comme sélection (un chunk fait 16×16 sur 128 de hauteur)

Ajuster la sélection

Si votre sélection n’est pas parfaitement celle que vous voulez (on s’en rend compte en général quand la modification voulue n’a par marché), vous pouvez l’ajuster de différente manière :

//expand : cette commande étend simplement votre sélection, pour l’utiliser il y a plusieurs façon.

  • //expand <taille> [direction] : agrandira la sélection de la taille souhaitée dans la direction voulue (N (north), S (souht) ,W (west), E (east), U (up) et D (down)), si vous ne mettez pas de direction l’expansion se fera directement dans la direction où vous regarder (sauf pour le haut et le bas)
  • //expand <taille du coté choisi> <taille de l’autre coté> [direction] : fonctionne comme la précédente sauf que vous pouvez directement choisir d’étendre la sélection de deux cotés opposés
  • //expand vert : étend la zone sur toute la hauteur du ciel à la bedrock

//contract : cette commande fais l’effet inverse d’expand en réduisant la sélection.

  • //contract <taille> [direction] : contractera la sélection de la taille souhaitée dans la direction voulue (N (north), S (souht) ,W (west), E (east), U (up) et D (down)), si vous ne mettez pas de direction la contraction se fera directement dans la direction où vous regarder (sauf pour le haut et le bas)
  • //contract <taille du coté choisi> <taille de l’autre coté> [direction]: fonctionne comme la précédente sauf que vous pouvez directement choisir de contracter la sélection de deux cotés opposés

    //shift : cette commande combien en quelque sorte expand et contract en décalant votre « cube » de sélection sans bouger aucun bloc ! Elle s’utilise simplement en faisant : //shift <taille> [direction]

     

Informations sur la sélection

WorldEdit permet d’obtenir des informations sur la zone de sélection en utilisant quelques commandes :

//size : vous donne simplement la taille de votre sélection en comptant les « blocs » d’air (utile pour vérifier qu’une sélection n’est pas trop grande)
//count <bloc> : compte le nombre de bloc choisi dans la sélection
//distr : montre la distribution de blocs dans la sélection, par exemple :

Sélection de polygones

Si la zone que vous voulez sélectionner est assez biscornue vous pouvez utiliser le mode de sélection polygonale :

//sel poly : passe en mode de sélection polygonale, clic gauche avec la hache en bois pour sélectionner le premier point et clic droit pour sélectionner les suivants
//sel cuboid : revenir en mode de sélection cuboïdale

Opérations sur les régions

Maintenant que vous avez sélectionné la zone qu’il vous fallait, nous allons voir comment agir sur cette sélection avec des commandes qui vous seront très utiles :

//set <bloc> : toute la sélection est remplacée par le bloc sélectionné

//replace <liste de blocs> <bloc> : les blocs de la première liste sont tous remplacés par le bloc sélectionné, si vous souhaitez remplacer plusieurs types de blocs séparez les par des virgules (exemple : //replace stone,grass,dirt sand -> remplacera tous les blocs de pierre, d’herbe et de terre en sable). Si vous ne spécifiez pas de bloc à remplacer, tous les blocs de la sélection à l’exception de l’air seront remplacés.

//walls <bloc> : créera des murs tout autour de la sélection avec le bloc choisi

//outline <bloc> : même chose que la précédente mais avec un sol et plafond (en gros cela matérialise les bords région sélectionnée)

//overlay <bloc> : posera le bloc choisi au dessus de chaque bloc de la sélection, quelle que soit la forme du terrain (utile si on veut remettre de l’herbe sur une colline sans la dénaturer par exemple)

//stack <nombre> [direction] : copiera dans la direction choisie (là où vous regarder ou N (north), S (south) ,W (west), E (east), up et down) la sélection un nombre voulu de fois souhaité, par exemple ce pont a été créé simplement à partir d’une petite portion et de la commande

//move <nombre> [direction] [bloc en remplacement] : vous permet de déplacer la sélection d’un nombre défini de case dans la direction voulue (même chose que pour //stack). Si vous choisissez un bloc de remplacement, le vide créé par le déplacement sera comblé par le bloc choisi, voici un exemple (mauvais) ou j’ai déplacé les ruines avec le socle en sable et j’ai comblé le vide créé en avec du verre :


//smooth [nombre d’itérations] : cette commande est très pratique car elle vous permet « d’adoucir » la région en arrondissant les angles avec un algorithme. Si vous mettez un nombre d’itération l’algorithme exécutera « arrondira » les terrain en exécutant un certain nombre de fois l’algorithme, pour un meilleur résultat. Note : pour que cette commande soit optimale sélectionnez une zone plus large contenant de l’air. Le //expand fera l’affaire.

//regen : cette commande vous permettra de régénérer le terrain comme il était à l’origine, à chaque fois le résultat sera le même. Attention si vous avez utilisé un logiciel de génération de terrain autre que l’original, vous risquez d’avoir des résultats surprenants.

PRESSE PAPIER

Grâce à WorldEdit vous allez très simplement pouvoir copier/coller des zones sélectionnées, il n’y a pas énormément de choses à faire :

Copier/Coller

//copy : toute la sélection est copiée et ajoutée au Presse-Papier. Attention ! La sélection est copiée par rapport à vous ! Par exemple si vous souhaitez changer d’endroit la région et que vous vous tenez à 10 blocs de celle-ci en pointant vers le nord, vous devrez penser qu’au moment de coller il faudra vous mettre à 10 blocs et regardant vers le Nord pour que ce que vous copiez soit dans le bon sens et à la place voulue.

Copiez là, collez là.

//cut [liste de blocs] : même effet que la précédente sauf que ce que vous copiez est supprimé. Si vous le souhaitez vous pouvez mettre une liste de blocs qui resteront, par exemple l’herbe et la terre afin de ne pas dénaturer le paysage

//paste [-a] : copie la sélection par rapport à vous. Si vous mettez -a tous les blocs sauf l’air seront copiés

Tourner la sélection

//rotate [angle] : fait tourner la sélection qui a été copiée d’un angle qui est obligatoirement un multiple de 90 degrés (90, 180 ou 270). La rotation se faisant autour du point où a été copiée la sélection, si vous voulez tourne sur elle même la sélection il vous suffit de vous mette au milieu pour la copier

//flip [-p] [direction] : « retourne » la sélection comme si on la regardait dans un miroir, selon un plan situé au milieu de celle-ci. Pour les directions vous pouvez choisir n, s, e, w, up et down ou regardez simplement dans la bonne direction (n emarche pas pour up & down). Si vous mettez -p en argument, le plan de symétrie sera par rapport à vous.

Sauvegarde et autre

WorldEdit vous permet simplement de sauvegarder et de charger des fichiers de type schematic, format utilisé par McEdit et beaucoup d’autres programmes (notamment ceux pour la redstone, les pixel art, les musiques, …). Les fichiers seront stockés dans un dossier nommé Schematic de votre serveur/dossier .minecraft. Si vous ne le voyez pas ou si vous ne savez pas où le créer sauvegardez n’importe quoi : il se créera automatiquement et vous saurez ou placer vos schematics à importer.

//save <nom> : sauvegarde la sélection qui a été copiée dans le dossier schematic avec le nom choisi
//load <nom> : charge dans le presse-papier le schematic spécifié, il ne vous reste plus qu’à la copier
/clearclipboard : vide simplement le presse-papier, ce qui économise un peu de mémoire

GENERATION

WorldEdit vous permettra aussi de générer différents types de choses simplement :

//cyl <bloc> <rayon> [hauteur] : génère un cylindre plein avec les paramètres souhaités. Si vous ne mettez pas de hauteur vous aurez un disque (hauteur 1)

//hcyl <bloc> <rayon> [hauteur] : génère un cylindre vide ou un cercle

//sphere <bloc> <rayon> [monté ?] : crée une sphère pleine avec les paramètre souhaités, de sorte que vous soyez au milieu de celle ci. Si vous souhaitez que votre position soit le bas de la sphère mettez « yes » en dernier argument

//hsphere <bloc> <rayon> [monté ?] : idem que la précédente mais la sphère est creuse.

/forestgen <taille> [type] [densité] : crée une forêt autour de vous de la taille voulue. Si vous sélectionnez un type vous avez le choix entre regular (arbres normaux), big (grands arbres normaux), sequoia et tallsequoia (arbres foncés petits et grands), birch (arbres blancs), pine (pin en bois foncé), randsequoia (mélange aléatoire de sequoia grands et petits) et rand (mélange de tous les types). La densité représente le pourcentage de troncs au sol, par exemple sur une zone de taille 100 si vous mettez 8 il y aura 8 troncs au sol. Attention à ne pas mettre de trop grosses valeur sinon c’est particulièrement moche, dans le jeu la densité est 5 naturellement. Attention ! Si vous êtes en solo cette commande n’est pas annulable avec undo !

/pumpkins [taille] : génère une « forêt de citrouille », pas très utile mais assez sympa visuellement

UTILITAIRES

WorldEdit possède aussi quelques fonctions utiles en terraformage

//fillpit <bloc> <rayon> [profondeur] : remplit les trous directement sans avoir à placer un tas de blocs. Pour cela mettez vous au milieu du trou et sélectionnez le rayon et éventuellement la profondeur (inutile avec l’eau). Il est ainsi possible de créer des bassins ou de boucher un trou simplement

//fillr <bloc> <rayon> : idem que la précédente mais remplit automatiquement tous les blocs du trous situés sous vos pieds (utile si vous ne savez pas précisément combien il y a de profondeur)

//drain <rayon> : effet inverse de la précédente, cette commande permet de vider un bassin d’eau ou de lave. Tenez vous au milieu ou juste à coté à la même hauteur que la surface pour que la commande fonctionne. C’est la même chose que de taper « Replacenear <rayon> 8,9 air« , un bon raccourci !

/fixwater <rayon> : permet de supprimer tous les courants d’eau dans le rayon sélectionné et de créer ainsi une étendue plate. Vous pouvez aussi taper « Replacenear <rayon> 8,9 8 »

/fixlava <rayon> : idem mais avec la lave, la commande « longue » devient « Replacenear <rayon> 10,11 10 »

/removeabove <taille> [hauteur] : supprime tous les blocs situés au dessus de vous sur la hauteur choisie, utile pour enlever « les tours » fates pour observer les alentours par exemple

/removebelow <taille> [profondeur] : idem mais en dessous de vous

/removenear <bloc> <taille> : supprime tous les blocs choisis dans une zone autour de vous

/replacenear <taille> <bloc à remplacer> <bloc de remplacement> : comme la précédent, remplace les blocs sélectionnés par d’autres dans une zone autour de vous

/snow <rayon> : simule une chute de neige dans un rayon choisi, une chouche de neige recouvrira tous les blocs où c’est possible et l’eau sera changée en glace

/thaw <rayon> : effet inverse, fais fondre la neige et la glace dans le rayon choisi

/butcher <rayon> : tue tous les mobs situés dans le rayon choisi

/ex [rayon]> : éteint le feu dans une zone autour de vous. Par défaut le rayon est de 40 si vous ne précisez rien

//  : active la « Super Pickaxe » qui détruit tous les blocs (même la bedrock) en un coup (attention ça part vite !). Il existe trois mode pour la super pickaxe :

  • /sp area <rayon> : tous les blocs du même type que le premier tapé sont détruits aussi dans un carré autour de vous
  • /sp recur <rayon> : tous les blocs du même type que le premier tapé sont détruits dans le rayon choisi uniquement s’ils sont adjacents à un bloc qui a été supprimé
  • /sp single : revient au mode de base, seuls les blocs touchés sont cassés

/tree [type] : l’objet que vous tenez devient un outil à arbre du type choisi (les mêmes que pour la génération de forêts), clic droit sur le sol en créera un

/repl <bloc> : l’objet que vous tenez devient un outil qui remplace les blocs que vous frappez par celui que vous voulez.

/none : désactive les deux commandes précédentes (l’outil redevient normal)

/cycler : recycle la « valeur » du bloc sur lequel vous cliquez, par exemple, change de type de bois, de couleur de laine, la forme du rail, …

/br sphere <bloc> [rayon]  : crée des sphères là où vous visez.

/br cyl <bloc> [rayon] [hauteur] : idem en créant des cylindres

/br clipboard [-a] : copie le presse-papier là où vous regardez. Si vous spécifiez « -a », l’air ne sera pas copié

/brush smooth [taille] [nombre d’itérations] : même effet que la commande //smooth mais à distance

SE DEPLACER

Dernières fonctionnalités de WorldEdit : un lot de commande permettant de se déplacer automatiquement mais aussi une boussole ! En multi ou en solo la boussole permettra de vous déplacer plus rapidement en vous téléportant au point que vous visez avec le clic gauche (même effet que la commande /jumpto) et en traversant les murs avec le clic droit (même effet que /thru) . Sinon il y a aussi quelques commandes :

/unstuck : si vous êtes coincés, ceci vous libérera (très fréquent quand on génère des sphères ou des cylindres)

/ascend : vous monte jusqu’au bloc le plus proche situé au dessus de vous

/descend : vous descend jusqu’au bloc le plus proche situé en dessous de vous

/ceil [espace] : vous monte jusqu’au plafond de la salle dans laquelle vous vous trouvez, autrement dit un bloc de verre sera posé au dessus de vous de sorte que vous passiez juste entre le plafond et lui et vous êtes téléportés dessus. Si vous voulez plus d’espace au dessus de votre tête vous pouvez spécifier une valeur en plus

/up <hauteur> : vous monte de la hauteur souhaitée, vos pieds reposeront sur un bloc de verre

SYNTAXES DES VALEUR DE DONNÉES

Sous ce nom barbare se cache en fait, non pas une commande, mais une façon d’utiliser certaines, comme par exemple comment faire des panneaux où il est écrit quelque chose ou des mobs spawners au choix !

Texte de panneau : il suffit de séparer les lignes par des barres verticales (touche du 6) et de mettre des « _ » à la place des espaces : par exemple : //set sign|Ligne1|Ligne2_Texte|Ligne3

Type de mob spawner : utilisez une barre verticale suivie du nom du mob, par exemple //set mobspawner|creeper

Note du note block : utilisez la barre verticale suivie du nombre de clic correspondant à la note (entre 0 et 24)

 Autre valeur de donnée : utilisez l’id ou le nom de l’item suivi de « : » et de la valeur choisie, par exemple crops:6 est du blé presque à maturation. Vous retrouverez ici toutes les valeurs de données possibles associées au blocs mais on peut noter par exemple qu’il est possible de modifier ainsi l’orientation d’un four ou encore la forme d’un rail

Patterns : voici quelque chose de très utile, les patterns. Concrètement il est possible avec les commande set, replace, overlay, fill et fillr de ne pas sélectionner un seul bloc mais une liste de blocs avec une distribution fixe, un exemple vaut mieux qu’un long discours alors : //set 5%diamondore,95%stone créera par exemple un cube avec 95 % de pierre et 5 % de minerais de diamant. Si vous souhaitez une distribution répartie équitablement il est inutile de mettre de pourcentages

Masques : pour les brosses et autres commandes où vous remplacez des blocs vous pouvez sélectionner un masque qui est une liste de bloc qui agit soit comme une whitelist (séparation par des virgules, seuls ces blocs seront affectés ex : grass,stone) ou comme une blacklist (précédez la liste d’un point d’exclamation, tous les blocs saufs ceux ci seront affectés ex : !air,stone)

INSTALLATION

  1. Téléchargez le fichier
  2. Glissez-le dans votre dossier plugins sur votre serveur (éventuellement créez le si besoin)
  3. Redémarrez le serveur
  4. Vous pouvez voir ici pour la configuration et les permissions mais en général il n’y a rien besoin de changerSi vous voulez l’installer en solo, reportez vous simplement à l’installation de SinglePlayerCommand

LIENS :

Auteur du plugin : Sk89Q
Topic officiel
Téléchargement
Si vous êtes à l’aise avec l’anglais, il existe un petit Pdf regroupant toutes les commandes,  à imprimer et à conserver à proximité

Dernière note : il existe deux fonctionnalités dont je n’ai pas parlé : le rollback par « capture » et l’exécution de scripts, pour la première parce qu’il existe des tas de plugins plus simple pour le faire et qu’il faut installer un truc en plus et pour la seconde parce que très peu de gens qui liront cet article savent programmer en java

jbogjuan

Installation d'un mod

  1. Téléchargez le mod
  2. Téléchargez la version adéquate de Forge
  3. Installez Forge automatiquement (clic droit sur l’archive de l’installer puis faites « ouvrir avec Java ») ou manuellement.
  4. Localisez le dossier .minecraft. L’emplacement varie selon le système d’exploitation :
    • Windows : Appuyez simultanément sur les touches "Windows" + "R" et tapez %appdata%.
    • Mac OS : Le dossier minecraft se situe dans : Utilisateur > Bibliothèque > Application Support.
    • Linux : Appuyez simultanément sur les touches Alt + F2 et tapez .minecraft. Validez et vous serez directement amené au dossier (GNOME uniquement, CTRL+H dans le dossier personnel pour les autres environnements graphiques).
  5. Ouvrez le répertoire mods et placez le fichier téléchargé précédemment dans ce dossier (vous ne devez pas l’extraire !)
  6. Lancez Minecraft. Avec le profil Forge.

88 commentaires

  1. Pour les monsterspawn avec les panneaux… comment on fais? (sa ne tien pas //setmobspawner| (sur la même ligne) merci

    1. Je comprend pas comment on fait il faut bien le faire sur un panneau… j’ai mis //set
      mobspawner
      zombie
      rien ne se passe

  2. salut,
    merci pour ce tuto mais j’ai une question : sa existe un HUD pour worldedit ? ( pour voir sa sélection ) sa facilitera l’utilisation ^^

  3. Article vraiment bien fait félicitation! Il y a beaucoup de commandes que je ne connaissais pas et c’est très bien détaillé. Merci pour ce que tu as fait =))

  4. a tous ce qui n’arrive pas a l’installer il ne faut pas mettre tous le dossier dans votre dossier plugin mais uniquement ces composants

    franchement votre installation n’est pas clair

  5. Merci beaucoup pour ce tuto !
    Très clair, et étant donné que j’utilise assez souvent ce plugin pour mon serveur, il faut dire que ce tuto est très bien détaillé est facilement compréhensible.

    Continue comme ça !

  6. salut j ai un problème avec le mod quand je copie une zone comprenant des pistons ils apparaissent tout vers le bas quand je colle la zone

  7. Salut tout le monde.

    Voila je vous explique mon petit problème avec world edit, toutes les commandes que je peux taper dans mon serveur ce tape en double.
    c’est un peu gênant pour activé la pickaxe, puisqu’elle s’active et se desactive en un seul // .

    Quelqu’un aurait une solution ??

  8. heu et le cuboidage (protection des griefeurs) vous en avez pas parlé…

    j’ai regardé ceci rien que pour cuboider !

    stp répondez moi vite !

    1. Non car impossible d’installer un plugin sur minecraft.exe c’est pour ça que il faut installer bukkit pour pouvoir installer un plugin :) Jesepere avoir répondu à ta question :) !

  9. urgent

    Comment fait-on pour entrer ceci (par exemple)(la touche): »/time day  »??

    Merci de répondre vite. chaine you tube ->

  10. Quel est e pack de texture des images ?
    sinon pour répondre à ta question mario, essaye plutôt /time set 0
    c’est plus simple je pense

  11. J’ai fais
    //set mobspawner|creeper
    et ca me met des spawner a cochon ou il y a des cochon qui spawn quelqun peu m’aider?

  12. Bon tuto mais je voudrais ajouter qu’un chunk ne fait pas 16x16x128 mais 16x16x256 la hauteur maximal ayant augmenter il a maintenant un petit moment deja , a corrigé donc.

  13. bjr
    peut on augmenter la portée avec worldedit?
    //reach 100 ne fonctionne pas…
    sinon quel plugin le permet svp ?
    merci

  14. Pour répondre aux nombreuses personnes qui recherche souvent la commande pour tuer tout les mobs de la mape la commande est : /killall
    Attention cette commande tuera aussi les mobs passif de la mape (peut faire beuger les serveur ou les joueurs son trop nombreux)
    Voila j’espère que cette commande vous sera utile et bonne soirée !

  15. Salut à tous, j’ai un gros problème. Quand j’ai installé Citizens 2.0.2 sur bukkit et que je le mets sur mon serveur, ça me met uniquement 3 fichiers :
    – I18n ( Avec juste « messages.en » ) dedans
    – Config à moitié vide
    et « saves » a moitié vide aussi. Je peux faire spawn des npc, les tp, les nommer, mais je ne peux ni leur faire dire quelque chose, ni les faire vendre des choses, avoir un métier ou quoi que ce soit. J’espère avoir une réponse assez vite, Merci =)

  16. je c que sa doit etre bete mais quan dj’ouvre mon minecraft tout marche bien mais quand j’ouvre ma map sa mes des h a telecharger et sa ne demarre toujour pas :'( AIDER-Moi S.V.P

  17. Salut, je joue avec une version hacké de minecraft (en 1.4.5) et je n’arrive pas à télécharger ce mod en solo.
    Quelqu’un peut m’aider?

  18. quand je veux mettre un bâtiment en fichier schematic sur ma carte de minecraft, j’ai toujours la meme erreur qui s’affiche: java.lang.arrayindesoutofboundsexecption.
    y-a-t-il une solution?

    1. Il ne faut pas tout mettre dans le fichier
      minecraft.jar
      dans le dossier que tu telecharge tu a un dossier appeler World Edit que tu doit mettre dans le dossier bin de minecraft avant de mettre le rest dans le fichier minecraft.jar

  19. ce tuto est génial et super bien expliqué, je pense que vous devriez le remettre dans les aticles récent pour les nombreuses personnes qui aimeraient savoir se servir pleinement de World Edit ;)

  20. Salut, et d’abord merci pour ce tuto.
    Mais j’ai un souci, bien que vous ne parlez pas de la commande /region define (ce que je retrouve pourtant sur d’autre tuto vidéo anglais français) j’en ai pourtant besoin pour définir une region et ainsi pouvoir mettre en place des protections pour empêcher les destructions ou mettre en place des zones PVP. Je suis admin de mon serveur, je le précise et j’ai toute les autres commande, sauf celle ci. Version 5.5.5
    Merci de m’aider

    1. /region define c’est avec worldguard mais il faut aussi worldedit pour le faire fonctionner

  21. Salut,
    Je viens de lire, faut-il obligatoirement savoir créer un serveur et jouer en ligne?? ça ne marche pas avec le mode single player?

  22. moi, je n’ai pas la commande outline :( je suis en 5.5.5 et j’ai installé le mod avec pipix, est-ce un bug ou est-ce normal ? je ne comprend pas, du coup, pour faire le plafond de ma zone … merci de me répondre si vous pouvez m’aider

  23. bonjour, je viens de lire vos commentaires et j’y ai réponse:
    si vous êtes comme moi et avez installer singleplayer, Worldedit est dedans donc veiller a enlever worldedit, installer singleplayer, puis mettre worldedit dans Bin.
    si vous n’avez pas bin, créer un nouveau dossier avec le nom: Bin

    voila j’ai trouvé sa seul et une derniere chose: si au démarrage on vont dit que worldedit n’ai pas utilisable, il faut faire les actions au début et si vous n’avez rien d’écrit,
    c’est que vous n’avez pas bien installer!
    Voila c’était pour faire une bonne action!

  24. bonjour je viens de télécharger Word Edit et j’aimerais savoir s’il est possible de le mettre en single player sans « singleplayercommand ». merci beaucoup.

Commentaires fermés.

Article à lire

calendrier-mc-fr

Partenaire

krANQ2WF_400x400

Rejoignez nous !