L’univers de Minecraft, aussi enchanteur soit-il, est peuplé de créatures hostiles qui ne cesseront de mettre des bâtons dans les roues du joueur. Qui n’a jamais été traumatisé par sa première nuit dans le jeu, lorsque zombies et araignées se mettent à gratter contre les parois de vote abris ?

Ces monstres cubiques sont tous très diversifiés, mais d’où les développeurs tirent-ils leur inspiration ? Nous ne pouvons pas trouver de source certaine, en revanche, nous allons voir ensemble quelles pourraient être les origines de ces créatures que tout minecraftien côtoie au quotidien.

Créatures fantastiques

Pour cet article, nous nous attarderons ici sur certains monstres de Minecraft inspirés de créatures fantastiques ou légendaires.

Le noyé

Cette créature proche du zombie est son équivalent aquatique.

Noyé

Il n’est pas sans rappeler un groupe de créatures de la mythologie slave, les vodianoïs, autrement appelés elfes des rivières. Ressemblant à des humains à la peau verdâtre, dotés de nageoires aux pieds, ils saisissent les imprudents s’approchant trop près des cours d’eau et les piègent sous la surface, enfermant leurs âmes dans des bocaux. Seuls les pêcheurs savent que pour se protéger des vodianoïs, il faut leur faire une offrande en versant un peu de tabac dans la rivière, car ces créatures aiment fumer.

Cette description se rapproche du noyé de Minecraft, notamment dans l’apparence physique. Mais les vodianoïs ont également pu inspirer les noyeurs, créatures de l’univers du Sorceleur rendues célèbres avec le jeu-vidéo The Witcher III. Les noyeurs sont d’anciens humains s’étant noyés et revenus sous forme d’une créature cherchant à noyer les voyageurs imprudents.

Nous pouvons donc supposer que le noyé de Minecraft est plus ou moins directement inspiré de l’univers de The Witcher III, ce dernier étant certainement une adaptation de la légende des vodianoïs.

Vodník tchèque à Peklo près de Nové Město nad Metují, par Karelj (Karel Jakubec)

Le golem

Cette créature artificielle faite d’argile et n’ayant d’autre volonté que de servir l’humain qui l’a créé, est issue de la culture juive.

Golem

Une autre légende, anglaise cette fois-ci, l’a rendu célèbre. Il s’agit de quatre sages ayant donné vie à un amas de glaise. Ce golem, une fois créé, avait écrit sur son front le mot « emet », signifiant en hébreu « vérité ». Lorsqu’on effaçait la première lettre, le mot devenait « met », signifiant « mort ». En supprimant cette lettre, le golem mourrait et retournait à l’état d’argile. Il s’agit donc du moyen le plus simple de venir à bout d’un golem.

Dans Minecraft, le golem n’est pas composé d’argile mais de fer, et ne comporte aucune inscription sur son front. En revanche, c’est un être sans autre volonté que de défendre le village auquel il appartient.

Illustration d’un golem d’argile

Nous pouvons également noter que le golem est généralement couvert de végétation comme s’il appartenait à un temps lointain. Ce détail est loin d’être anodin puisque le golem de Minecraft tire son inspiration des robots du film Le château dans le ciel d’Hayao Miyazaki, dans lequel les automates sont eux aussi couverts de végétaux.

Le zombie

Le zombie est un monstre emblématique de Minecraft, dans le sens où vous ne pourrez marcher la nuit sans entendre son râle lointain, ou bien ses mains frapper contre la porte de votre abris.

Zombie

Bien qu’il soit commun à notre culturelle actuelle, à travers des films, jeux-vidéos et livres, l’origine du zombie est pourtant méconnue. En effet, il apparait pour la première fois dans la culture haïtienne sous le nom de « zonbi », désignant un mort revenu à la vie dans un état végétatif. Ces créatures seraient à l’origine de vraies personnes, victimes de prêtres vaudous (bokor), droguées par ces derniers avec un poison les faisant passer pour mortes. Une fois la personne enterrée, le prêtre viendrait la nuit suivante pour la déterrer, lui donnant un antidote contre le poison. Il lui administrerait ensuite une drogue hypnotique afin de l’asservir et d’en faire son esclave. C’est ainsi qu’est né le zombie, un être errant et sans volonté propre.

Aujourd’hui, il existe de nombreuses interprétations de ce mythe et différents types de zombies. Est-ce qu’ils courent ? Est-ce qu’il faut leur viser dans la tête ? On ne sait plus trop !

« I walked with a zombie » de Jacques Tourneur, 1943

Le zombie de Minecraft, assez lent et marchant les bras tendus, semble conserver cet état d’origine du zombie dénué de volonté, souhaitant simplement se repaître de la chair des joueurs.

Le squelette

Squelette

Le squelette est un ennemi emblématique présent dans presque tous les jeux de fantasy. Minecraft ne fait donc pas exception à la règle en proposant un monstre commun mais pouvant rapidement devenir handicapant s’il attaque en groupe.

Pourtant, malgré sa popularité, il est assez difficile de dater l’apparition du squelette en tant que créature fantastique. En effet, à la fin du Moyen Âge, le squelette était utilisé pour représenter la Mort, ainsi que dans des danses macabres mettant en scènes des squelettes aux côtés de personnes vivantes.

Illustration de la Mort

Le slime

Petit cubes de gelés trop mignons mais plus virulents qu’il n’y paraît, les slimes sont d’étranges créatures pourtant bien communes pour les joueurs de jeux-vidéos RPG (Role Playing Game).

Slime

En effet, ces monstres sont apparus pour la première fois dans une nouvelle intitulée La Malédiction du monolithe, mettant en scène Conan le Barbare face à un monstre uniquement composé de suc gastrique.

Cette idée fut reprise dans les années 1970 par les créateurs du jeu de rôle Donjons et Dragons (Gary Gigax et Dave Anderson). Le monstre s’appelait à l’origine « vase », et a ensuite été décliné dans de nombreux autres jeux. Le slime est généralement un ennemi commun, mais pouvant s’avérer dangereux s’il est sous-estimé.

Vase du bestiaire de « Donjons et dragons »
Image tirée du site Gemmaline.com

Le slime de Minecraft est donc un héritage direct du suc gastrique ayant affronté Conan le Barbare. Il a d’ailleurs acquis la capacité de se multiplier à sa mort, chose qui n’était pas présente chez le monstre d’origine. En revanche, il peut être facilement blessé par des attaques physiques comme un coup d’épée, tandis que les slimes de fantasy y sont généralement insensibles, uniquement vulnérables aux pouvoirs magiques.

La sorcière

Sorcière

D’abord apparues dans les mythes antiques comme L’Odyssée d’Homère, les sorcières étaient souvent des êtres bienfaisants pratiquant la magie.

C’est à partir du Moyen Âge qu’elles sont considérées comme pernicieuses et nuisibles pour la société. De nombreux procès seront menés contre des femmes accusées à tort de sorcellerie. Des chasses aux sorcières seront d’ailleurs lancées après le Moyen Âge durant le XVIème et XVIIème siècle.

Sorcière et son grimoire magique

C’est donc cette dernière vision de la sorcière, plus maléfique, qui semble avoir inspirée celle de Minecraft. Fabricante de potion, affublée d’un gros nez à verrue et d’un petit rire sournois, elle est l’archétype de la sorcière d’Halloween. Il ne lui manque que son balais volant ! Serait-ce un objet intéressant à ajouter au jeu ?

L’enderman

L’origine de l’enderman vient d’une célèbre creepypasta de 2009, lancée sur Internet par Victor Surge : le Slenderman.

Monstre devenu mythique dans la culture du web, le Slenderman a l’apparence d’un homme grand aux bras démesurément longs, habillé d’un costume, et aux visage blanc sans yeux ni bouche. Il observe généralement ses victimes à distances afin de les effrayer, et semble se téléporter pour apparaître dans les coins les plus improbables.

Cette description correspond exactement à celle de l’enderman, de taille haute et aux longs bras, tout comme son comportement l’amenant à se téléporter où il le souhaite.

D’ailleurs, le pack de texture Halloween pour l’édition console de Minecraft donne à l’enderman une nouvelle texture afin de le faire ressembler au Slenderman.

Illustration du Slenderman

Les monstres de Minecraft tirent donc leurs origines de sources très diverses, allant de la culture populaire aux mythes antiques. Aujourd’hui la plupart sont si ancrés dans le jeu cubique qu’ils sont reconnaissables au premier coup d’œil.

Espérons qu’ils continueront encore longtemps à hanter Minecraft !

Image à la une : Spark Universe sur Twitter