🕒 Lecture 5 min.

Implémentée depuis la première version officielle de Minecraft, la dimension du Nether reste une énigme pour tous les joueurs. À quoi sert-elle ? Pourquoi ressemble-t-elle à cela ? Aujourd’hui, nous allons tenter de comprendre et d’analyser cette facette du jeu.

 

Qu’est-ce que c’est ?

Reprenons d’abord tous les éléments dont nous disposons. Le Nether est accessible grâce à un portail formé d’au minimum 10 blocs d’obsidienne qu’on peut fabriquer en faisant couler de la lave sur de l’eau, puis en allumant ce portail à l’aide de feu. Jusqu’ici, rien ne peut nous indiquer à quoi cette dimension correspond. Une fois à l’intérieur, nous découvrons un monde… spécial. Composé principalement de netherrack, blocs de magma, pierres lumineuses, sable des âmes, gravier, minerais de quartz et d’une quantité folle de lave. On peut aussi retrouver de temps à autre d’immenses forteresses dont la couleur laisse à désirer (rouge bordeaux, pas mon genre).

 

L’exemple d’un Nether, parcouru d’une forteresse.

 

Du coté des créatures qui le peuplent, rien de bien méchant, on y retrouve :

  • Nos amis de toujours, les cochons-zombies (oui ! de l’or !) ;
  • Les gentils ghasts (les énormes fantômes de poulpes qui volent et qui pleurent avec une voix d’enfant, adorable) ;
  • De temps en temps, des blazes (les trucs jaunes qui tirent des boules de feu) ;
  • Une pincée de wither-squelettes (des bébés withers qui te permettent d’appeler leur papa si tu fais un massacre) ;
  • Quelques cubes de magma (des blocs de slime version apocalyptique) ;
  • Parfois des endermen (effectivement, aucune logique).

 

Je devrais peut-être courir ?

 

On peut ainsi conclure que le Nether est la version la plus innocente et infantile du jeu. Fin.

Trêve de plaisanteries, le Nether est de loin l’endroit le plus terrifiant du jeu, avec comme fond sonore les musiques des cavernes du monde principal et les pleurs des ghasts. Qu’est-ce qui est donc passé par l’esprit de Notch pour se dire « Tiens, je vais créer une dimension inutile et hyper flippante, ça va être fun ! ».

Il est vrai que le Nether n’est d’aucune utilité réelle pour finir le jeu, de part sa dangerosité et son manque cruel de minerais « utiles » (c’est pas du quartz qui va tuer l’Enderdragon). Mais alors, à quoi correspond le Nether ?

 

L’Enfer sur Terre

Vous l’aurez compris, le Nether est affilié à l’Enfer. On retrouve des dizaines d’indices de cette concordance, mais la plus flagrante se retrouve dans les progrès du jeu, où l’on observe, dès que l’on passe pour la première fois le portail, ce message :

Nether : Bienvenue en Enfer

Cet Enfer, empli de lave, est habité par des morts-vivants (cochons-zombies bonsoir), des âmes perdues (le retour des poulpes volants), des gardiens (wither-squelettes) et bien d’autres… La notion d’Enfer est présente dans des dizaines de croyances, mais tout porte à croire que le Nether représente les Enfers de la mythologie grecque.

Imaginons donc que nous sommes un joueur totalement ordinaire, partant miner du diamant. Nous arrivons très vite à la dernière couche de la dimension principale (appelée « Surface », étrangement). Notre curiosité dépassant tout sentiment, nous creusons sous nos pieds et là… S’en suit une chute dans le vide et le noir absolu, puis la mort du joueur.

 

Je me sens mal en regardant cette image…

 

Selon la mythologie grecque, les Enfers se trouvent sous la surface, dans les profondeurs de la Terre. Aucune concordance me direz-vous ?

Eh bien si. Si l’on se réfère à la géographie des Enfers (je ne vais pas me répéter, on ne parlera que de la mythologie grecque), la partie la plus proche de la surface est appelée L’Érèbe. Voici sa description :

L’Érèbe est la région la plus proche de la surface. C’est ici que les âmes des humains vont pendant leur sommeil. On y trouve trois palais : le palais de la Nuit, le palais des Songes et le palais du Sommeil. C’est aussi ici qu’habitent Cerbère, Thanatos, les Érinyes et les Moires. L’Érèbe est toujours noyé dans un brouillard noir.

 

Pour ceux pour qui le lien n’est toujours pas clair, l’Érèbe représente le noir absolu, inaccessible au commun des mortels. Et que se passe-t-il lorsqu’on franchit la dernière couche de la dimension principale de Minecraft ? On tombe dans le noir absolu et on meurt.

 

Et c’est tout ? Deux coïncidences ne font pas une vérité…

Vous n’avez pas tort, mais ce n’est pas fini. Toujours selon ce coté géographique, lorsqu’on est dans le Nether, que se passe-t-il si l’on creuse au-dessus de notre tête ? Eh bien on retrouve ce vide que l’on avait observé sous la surface. Tout porte donc à croire que la Surface se trouve au-dessus du Nether, séparée par ce brouillard noir que l’on nomme l’Érèbe. Ainsi, la dimension du Nether ne représenterait qu’une partie des Enfers : le Tartare. Si vous n’êtes toujours pas convaincus, voici une petite illustration de ce à quoi ressemblerait le Tartare selon les dires des Grecs:

Pour ceux qui ne voient pas le point commun avec le Nether…

 

Afin de ne pas faire un article trop long, je ferai un (ou peut-être deux si vous aimez cette thématique) article(s) présentant les autres points communs du Nether et des Enfers, en expliquant notamment le fonctionnement commun de ceux-ci.