[SAM#6] – Zoologie et anatomie : les engrenages cachés de l’organisme.

 

 

Afficher l'image d'originePrélude

 

Les creepers explosent et les moutons broutent. Mais pourquoi ? Eh bien la majorité d’entre vous s’est posée cette question lors du dernier sondage.

sondage

 

C’est donc sans attendre que nous entamons ce 6ème SAM !

 

 

Afficher l'image d'origineObservations générales

 

Vous l’avez remarqué, nous allons traiter ensemble l’anatomie des organismes. Mais comment s’y prendre ? Tout d’abord, observons la forme générale des créatures.

En effet, on remarque une chose importante quand on étudie les animaux : ils sont tous composés de rectangles de diverses tailles et parfois de textures sous forme de « feuilles » en 2D (par exemple les cornes des vaches, il ne s’agit pas de rectangles mais bien de très fines feuilles de texture). Pour des raisons de commodités, les divers rectangles formant la majorité des animaux seront appelés volumes et les textures fines en 2D seront appelées films.

L’animal qui a le moins de volumes est le slime, avec un volume de 1.

 

Afficher l'image d'origine

 

 

L’animal qui a le plus de volumes est l’Enderdragon, avec 61 volumes !

 

Afficher l'image d'origine

 

On peut déjà tenter un lien entre la « complexité » d’un animal et son nombre de volumes/films. En effet, le slime est faible d’esprit, ne fait que sauter et c’est tout. En face, l’Enderdragon vole, crache du souffle du dragon, charge, plonge, esquive…

 

 

 

Le skin aussi peut nous aider. Analysons par exemple le Steve :

steve

 

On remarque tout de suite que certaines zones du skin ne sont pas que esthétiques mais sont bien des organes. On peut donc, par analogie, conclure que les organes visibles chez l’homme et qui sont aussi visibles chez les animaux ont la même fonction. Pour preuve, l’orientation de la tête face à un autre individu ou à un Steve, orientation qui correspond à l’emplacement des yeux qui permettent alors à l’animal de regarder en face.

 

 

 

De plus, certains animaux mangent comme l’homme à partir de leur bouche, comme le mouton qui mange naturellement, ou le loup qui chasse avec. La plupart des autres animaux ne font que manger ce que le Steve leur propose et ne mangent pas par eux -mêmes. On arrive donc à la conclusion suivante : le Steve est le seul à posséder une barre de faim. En effet, il suffit de regarder dans la nature : aucun animal n’est jamais fatigué, affamé.

Par contre, si on revient à des versions passées, on remarque que le Steve n’avait pas de barre de faim et que la nourriture ne faisait que remonter la vie. Par actualisme, on peut deviner que les animaux actuels sont comme les anciens Steves et remontent leur barre de vie en mangeant. Cela correspond en même temps à la queue du chien qui remonte quand sa barre de vie est pleine et que cette barre de vie se remplit suite à la consommation de viande.

Rendez-vous compte déjà de tout ce que l’on vient de remarquer et d’expliquer uniquement en observant les skins ! Je vous conseille de faire de même dans les commentaires car la science ne se fait pas seule.

 

 

Afficher l'image d'origineAnatomie interne du creeper

 

L’étude externe des animaux, ça n’est pas assez pour comprendre leurs métabolismes. Analysons et étudions alors l’un des animaux les plus emblématiques : le creeper.

Tout d’abord, que peut-on observer ?

Afficher l'image d'origine

 

Le creeper est animal de volume 6 (comme nous). Il est le seul animal connu à être quadrupède mais à avoir un torse vertical et il réagit avec la foudre. Mais, on ne va pas se le cacher, sa principale caractéristique est qu’il peut exploser.

D’autres animaux ont des effets explosifs, comme l’Enderdragon ou le ghast. Mais le creeper lui meurt en explosant car c’est lui qui explose. Comment expliquer ce phénomène ?

 

Aucune autopsie n’est possible, et donc on ne peut pas connaître l’anatomie du creeper, mais on peut analyser ses loots.

 

 

 

 

La poudre à canon est le loot principal du creeper. De plus, elle est réputée pour ses propriétés explosives et pyrotechniques : il est donc logique de se dire que c’est cette poudre à canon qui engendre l’explosion du creeper.

Afficher l'image d'origineMais d’où vient cette poudre explosive ?

 On sait que, quand la poudre à canon est combinée à du sable, ses propriétés explosives sont fortement augmentées. De plus, la texture même de la poudre à canon rappelle celle du sable : il est donc fort probable que du sable soit consommé par le creeper comme ingrédient explosif. Mais le sable ne peut pas tout faire et nous allons donc observer les autres crafts connus utilisant la poudre à canon.

 C’est ici qu’intervient la boule de feu. En effet, quand cette même poudre à canon est combinée à du charbon et de la poudre de blaze, on obtient une charge pyrique pouvant même être lancée par les ghasts. On peut en déduire que le charbon réagit avec la poudre à canon et est donc surement un autre ingrédient de l’explosion du creeper.

 Enfin, d’où provient ce charbon ? Eh bien du creeper. En effet, du charbon peut être obtenu en mettant de la matière organique sous une forte chaleur (comme le bois dans un four ou les os dans le Nether pour les Wither squelettes).

 On peut donc finalement conclure que le creeper consomme du sable et, au moment où il souhaite exploser, chauffe de manière intense son organisme entier pour y créer du charbon qui, combiné au sable, engendre une incroyable explosion. Le phénomène du creeper chauffant sa propre matière organique pour en faire du charbon est visible durant les derniers instants avant son explosion, moment où le creeper grossit, change de couleur et émet ce son si particulier…

 Afficher l'image d'origineOn voit bien le creeper changer d’apparence

 

Pour conclure, le creeper consomme du sable durant sa vie et le conserve. En cas de danger ou d’attaque, il va procéder à une auto-carbonisation, pour mélanger son charbon et son sable et ainsi provoquer une puissante explosion.

Donnons quelques définitions :

Carbonisation : phénomène de transformation de la matière organique en charbon.

Auto-carbonisation : carbonisation volontaire d’un organisme.

 

 

 

Afficher l'image d'origineAnatomie interne du ghast

 

Nous venons de donner une possible explication de l’explosion du creeper. Mais peut-on faire de même pour les ghasts et leurs boules de feu ? Voyons cela ensemble !

 

Ghast.gif

 Le ghast est un animal de volume 10. Il est l’un des plus gros animaux de Minecraft et l’un des rares à voler. Sa principale particularité : il crache des boules de feu. Comment expliquer ce phénomène ? Observons tout d’abord la composition de la boule de feu (car elle peut être craftée).

 Une poudre à canon, un charbon et une poudre de blaze : c’est ce qu’il vous faut pour crafter une boule de feu. Tentons d’expliquer la provenance de chacun de ces ingrédients.

Charbon : un phénomène d’auto-carbonisation peut expliquer sa provenance. De plus, l’apparence du ghast change durant l’envoi de cette boule de feu et peut-être expliqué par cette auto-carbonisation.

Poudre de blaze : cette poudre provient de la destruction de bâtons de blaze, bâtons qui sont des organes des blazes. Le lien se fait donc rapidement : cette poudre de blaze est récupérée par les ghasts sur les blazes, peut-être en les tuant.

Poudre à canon : on sait qu’elle peut être obtenue en combinant du charbon et du sable. Le charbon, lui, provient déjà de l’auto-carbonisation du ghast. Mais le sable ?

 Cherchons des éléments proches du sable et obtenables dans le Nether. Deux reviennent : le gravier et le sable des âmes. Le premier possède des caractéristiques physiques proches, le second une apparence et un son très semblable. Lequel des deux est utilisé par le ghast ? Il est impossible de le savoir, mais pour moi il s’agit du gravier car le silex contenu dans ce dernier possède des propriétés pyriques (briquet). Je vous laisse juger et me donner vos opinions dans les commentaires !

Revenons quelques instants sur les volumes. On remarque déjà que le ghast a un comportement bien plus complexe que le creeper et possède 4 volumes de plus que ce dernier. Peut-on faire un lien entre le nombre de volumes et la complexité d’un organisme ? J’ai déjà énoncé ce possible lien plus tôt dans l’article, mais j’aimerais votre avis sur la question ! Essayez de trouver des arguments pour ou contre.

 

Afficher l'image d'origineConclusion

 

 Que ce soit en observant les skins ou en imaginant l’anatomie, il est possible de dire beaucoup de choses sur les animaux et je ne viens que d’explorer la surface de deux organismes. Comme la plupart de mes sujets, ils auront chacun le droit à plusieurs articles, et même des articles entiers sur un seul organisme ou mécanisme !

 J’attends donc toujours vos hypothèses et théories, car n’oubliez pas : la science ne se fait pas seule !

 Il n’y aura pas de sondage pour le choix du prochain article, car je vais en effet faire un numéro quelque peu spécial qui, j’espère, vous plaira !

 Sur ce, merci de votre temps et bonne journée/soirée !

 

Sources :

http://minecraft-fr.gamepedia.com/Creeper

http://minecraft-fr.gamepedia.com/Ghast

http://minecraft.fr/sam1-theorie-de-levolution-minecraft/