Bonjour à tous !

Le 15 avril dernier, nous vous annoncions notre collaboration avec Creative Community dans l’organisation d’un concours de machinimas, sur Minecraft : le Craft-Métrage Contest (seconde édition).

Vous avez été nombreux à participer dans le cadre de ce concours dont le thème donné par l’équipe Creative Community était « Frontières ».

Rappel des règles du concours

Pour participer au concours, les candidats se sont engagés au règlement suivant :

  • Les candidats ont du envoyer leurs courts-métrages dans les délais du concours, c’est-à-dire du 15 avril à 19h00 (heure française) au 15 mai 2020 à 19h00 (heure française) 2020, sur le Discord de Creative Community dans le salon prévu à cet effet.
  • Le concours n’a accepté que des machinimas, c’est-à-dire des vidéos tournées en jeu uniquement. Les court-métrages réalisés uniquement dans des logiciels d’animations 3D sont interdits. Le RolePlay a lui aussi été interdit.
  • Une limite d’une seule production par candidat / équipe a été imposée. Seuls les Voice Actor (doubleurs) ont été autorisés à participer à plusieurs productions. Tous les participants devaient être crédités.
  • La vidéo a du être uploadée sur YouTube avec l’entête suivante : #CraftMétrageContest
  • Les organisateurs de l’événement devaient apparaître dans la description, à savoir Creative Community et Minecraft.fr (insérer aussi le lien du site Minecraft.fr) 
  • L’utilisation avec des décors ou des skins existants tolérés, mais attention cela a eu un impact sur la note de qualité des décors et des skins. Il était par ailleurs obligatoire de créditer les concepteurs des décors ou skins
  • Les votes du public ont été organisé sur l’article qui a présenté l’ensemble des vidéos des participants sur notre site
  • Les membres de Creative Community, hors Voice Actor, ont eu l’interdiction de participer au concours. Ils ont néanmoins eu l’opportunité de participer dans la catégorie « hors-compétition » s’ils le souhaitaient, mais ne peuvent donc pas gagner de prix.

Pour rappel, le jury, composé de membres de Creative Community et de l’équipe de Minecraft.fr, a noté les vidéos selon les critères suivants : respect du thème (4 points), qualité / originalité du scénario (6 points), qualité de la réalisation (6 points), qualité des décors et des skins (3 points), votes du publics (1 point). Nous en sommes à la fin du concours, le jury a élu trois grands gagnants !

Classement final

Voici donc venu le temps d’annoncer les résultats ! Nous vous présentant le classement des participants dans l’ordre de notation, de la note la plus haute à la note la moins haute.

En tant que partenaire du Craft-Métrage Contest, nous nous étions engagés à offrir aux gagnants du concours un lot de 200 euros à partager entre les 3 participants sur le podium (100e pour le premier, 60e pour le second et enfin 40e pour le troisième).

La nature du lot reste à définir avec les vainqueurs, cela peut prendre la forme de bons cadeaux ou encore d’avoirs à utiliser sur différents sites marchands.

1er – Skino et Helli0z_ : Le Cerf [Voir]

Critique du jury :

Là encore, très grand coup de coeur de la part de tous, et mérité haut la main. De tous les films présentés, nous sommes convaincus que celui-ci est le mieux dosé ; il est en outre, le mieux réalisé du lot. A chaque instant, la mise en scène semble réfléchie et maîtrisée, elle fait sens et nous captive car on s’attend à être surpris à chaque nouveau plan. Le thème est bien respecté, et exploité dans sa plus simple interprétation. Le scénario, sommes toutes classique, se tient de bout en bout et offre une conclusion satisfaisante qui fait sens avec les thématiques évoquées. On regrettera des dialogues un peu en dessous, bien qu’efficaces. Le machinima est techniquement abouti (les animations avec Blockbuster sont maîtrisées) et le sens du détail apporte un charme non négligeable. On est pris dans cette atmosphère pesante du début à la fin et toutes ces qualités font indiscutablement de vous les grands gagnants de ce concours. C’est pourquoi vous obtenez la meilleure note de réalisation, toutes œuvres confondues.Toutes nos félicitations, Skino et Helli0z_ vous remportez le Craft-Métrage Contest et gagnez 100€ de chèques cadeaux ! Nous avons hâte de voir ce que vous ferez dans le futur, car l’autoroute du talent vous attend. Attention aux flashs.

2ème – MCS : Ascent [Voir]

Critique du jury :

Un grand coup de coeur pour Ascent, d’une grande partie de l’équipe. Ce qui marque dans ce film, c’est la facilité avec laquelle on se laisse prendre par le scénario avant de découvrir le twist final, et son atmosphère glacée n’y est pas pour rien.
C’est dans ce film que nous avons vu la meilleure exploitation du concept de « frontière », en cela qu’elle ne s’arrête pas à une seule interprétation. La frontière est omniprésente, qu’il s’agisse d’un repère géographique, métaphorique ou même personnel avec cette idée de dépassement de soi et du deuil. Le scénario est efficace et poignant, avec des rebondissements inattendus et un bon climax malgré un côté tape à l’oeil qui manquait peut-être un peu de subtilité visuelle. La direction artistique est travaillée et transparaît en chaque instant à l’image (notamment les flocons de neige et la colorimétrie), d’autant qu’elle est appuyée par une réalisation parfaitement maîtrisée. Le montage ne manque pas de rythme, mais s’avère parfois légèrement chargé en longueur. Un choix pertinent mais pas au goût de tout le monde. Les comédiens sont très bien dans leurs rôles. Il y a un beau travail sur les skins. On note l’utilisation de WorldMachine du côté du terraforming, même s’il y a encore quelques imperfections de ce côté (notamment sur le texturing). En tout et pour tout, il s’agit, à notre humble avis, de votre meilleur film à ce jour. Toutes nos félicitations, MCS, vous remportez la deuxième place du concours et gagnez 60€ de chèques cadeaux !

3eme – Nint : Reminiscences [Voir]

Critique du jury :

Nous avons vu dans ce court-métrage un rapport au thème un peu moins appuyé que dans les deux films suivants, mais il nous apparaît clairement que cette histoire de secte coupée du monde le respecte, et le développe avec beaucoup de bonnes idées. Les dialogues sont les plus solides du concours, dynamiques, percutants, inquiétants parfois ; le scénario n’est pas en reste, même si la fin s’avère un peu frustrante : on aurait aimé en voir davantage ! L’atmosphère est captivante, et le montage maîtrisé. On ne s’ennuie pas un instant ! Le sound design est très correct et laisse suffisamment de place aux voix, un effort appréciable. Certains plans ont beaucoup de cachet et rappellent des séries telles que True Detective. Parfois, le jeu d’acteur tombe un peu à plat, mais ne nuit jamais à la qualité globale du film. Pour les prochaines réalisations, pense à utiliser les fonctionnalités avancées de Blockbuster pour tes personnages, le résultat ne pourra qu’être meilleur ! Les éléments les plus faibles de ce court-métrage restent les décors (un peu d’abus de Decocraft parfois) et les skins mais ils ne désservent aucunement la qualité globale du court-métrage. Une mention très spéciale, pour l’attention portée à la musique, et notamment aux compositions originales. Tu obtiens d’ailleurs la meilleure note en qualité et originalité du scénario. Bravo Nint, tu remportes la troisième place du concours et gagne 40€ de chèques cadeaux !

Npyoshi : D’un monde à l’autre [Voir]

Critique du jury :

D’Un Monde à l’Autre souffre d’un problème unique à tous les films présentés : son appartenance à un univers déjà bien établi risque de laisser sur le carreau beaucoup de gens, comme ce fut le cas pour une partie du jury. Ceci étant dit, la réalisation est maîtrisée et l’immersion s’en voit renforcée, ce qui n’a rien d’étonnant quand on sait quel vétéran du machinima se cache derrière. L’appréciation du thème change un peu des autres participations, on est ici sur la frontière entre la vie et la mort, une idée bienvenue et intéressante à exploiter. Mention spéciale pour les musiques originales, un travail conséquent qui n’a pas été observé, à raison, dans beaucoup des court-métrages du concours. Les décors ont beaucoup de cachet, grâce aux nombreux détails issus de ton lore et d’ailleurs. Tous ces éléments appuient la crédibilité du film, on s’y croit vraiment. Tu obtiens d’ailleurs le vote du public. Félicitations !

Jadenziboss : Au-delà [Voir]

Critique du jury :

Un court-métrage avec de bonnes idées de réalisation et de mise en scène, qui sont légèrement entâchées par une technique encore tâtonnante. Certains fonds verts et incrustations sont très visibles. L’usage thématique de la colorimétrie est un point fort non négligeable.  On notera des décors et des skins assez classiques (le personnage principal a d’ailleurs un problème de texture sur le corps, c’est dommage). C’est un risque d’avoir choisi d’insérer un peu de dialogue et un rythme assez lent, certains diront que cela gâche l’effet escompté.
Cependant, le thème est abordé de manière inattendue, et touchante, sans tomber dans le pathos comme beaucoup de films du genre. Et l’important, avec un film, c’est qu’il nous touche. Il n’a pas besoin d’avoir un scénario surdéveloppé ou des décors impressionnants, c’est une question de dosage et la posologie est ici tout à fait respectée.

Gundred4 : Diversion [Voir]

Critique du jury :

Voilà un film bien difficile à évaluer. Il est très loin d’être mauvais, c’est même l’inverse : le travail, à tous points de vue, est évident et conséquent. La réalisation est très dynamique et aboutie (l’une des meilleures du concours), malgré quelques petits défauts notables à certains moments souvent dus à la vitesse de la caméra. Les musiques sont bien choisies et accompagnent un montage effréné qui colle parfaitement à la situation (attention le montage son est parfois inégal). Le jeu des comédiens, fait notable, sublime des dialogues percutants. Diversion fait montre d’un sens du détail impressionnant, qui témoigne d’une grande maîtrise des outils de McHorse, assurément la meilleure du concours et de loin. Mention spéciale aux décors, on s’y croirait ! Oui, c’est de l’excellent travail. Cependant. Le film fait face à deux problèmes majeurs selon notre jury. Le premier : il n’est pas terminé. Ce superbe build-up ne débouche sur aucun climax et se résume donc à un simple spectacle visuel alors que les intentions sont manifestement ailleurs. Mais surtout, il nous est très difficile de comprendre le rapport avec le thème imposé. Certes, des explications sont données dans la description, mais de la même façon qu’il est anormal qu’un film transmette ses idées sur la jaquette de son DVD et pas dans ses images, nous avons tenu compte de notre seul ressenti. Notre intérêt n’est pas d’avoir une logique punitive pour ce concours, le film n’est donc pas disqualifié. Ces deux éléments, cruciaux pour le fair-play et la bonne tenue des règles, nous obligent à donner le podium à d’autres participants. Un immense bravo malgré tout à l’ensemble de l’équipe, vous obtenez d’ailleurs, à titre d’information, la meilleure note en qualité des décors et des skins du concours.

SCraft : Là où finissent les étoiles [Voir]

Critique du jury :

Le rythme et le montage irrégulier entâchent un peu la réalisation qui semble avoir demandé beaucoup d’efforts et dont le résultat se fait sentir dès la première seconde. Il faut saluer le soin apporté aux animations sur BlockBuster (quelle maîtrise !) et aux effets spéciaux After Effect, avec des prises de risques notables. N’hésite pas à travailler plus amplement le mixage son dans tes futures productions, le son et l’image sont inséparables, ils se complètent ! Le scénario est très inspiré de 2001 l’Odyssée de l’espace. Le VA de AUL est sûrement le plus gros point faible du film, surtout face aux deux autres Voice Actors, mais comme prévu, nous n’avons pas compté ce critère dans notre évaluation. Le choix des musiques est pertinent. Un grand bravo pour les décors, avec un design original et bienvenu pour le vaisseau. Pour résumer : c’est un travail avec beaucoup de qualités, que tu mettras très certainement à profit dans tes prochains films, et nous espérons que tu as pu profiter de l’occasion pour en apprendre plus sur la maîtrise de tes outils.

Etalis : Emergence [Voir]

Critique du jury :

Le thème du concours est bien respecté. Ici, la frontière n’est pas une ligne mais l’espace qui sépare les mondes. On note des éléments marquables dans la réalisation, avec une bonne technique (dont Blockbuster). Le scénario et l’intention sont simples mais paradoxalement un peu confus. Le parallèle entre les deux personnages et leurs deux histoires est pertinent. Mais cela aurait peut-être mérité plus que trois minutes. Un bon résultat pour un premier machinima. Il faut continuer !

Lexo : Steps [Voir]

Critique du jury :

Un court-métrage plein de bonne volonté, avec une atmosphère intrigante et du bon concernant la réalisation (certains plans sont agréables à regarder car inventifs). Mais on note de gros problèmes de rythme, et un scénario peu abouti. L’histoire s’arrête avant d’aller quelque part, malgré des dialogues plutôt bons, ce qui cause une certaine frustration. L’habillage sonore aurait pu être un peu plus travaillé. Les décors asiatiques, très épurés, ont du charme et collent à l’atmosphère ; assurément le point fort du film. Dans des conditions un peu moins dirigistes et avec plus de temps, moins de pression, je suis convaincu que tu es capable du meilleur. Une fois les éléments cités précédemment corrigés, on a vraiment hâte de voir la suite.

Arkanziar : The Wall [Voir]

Critique du jury :

The Wall souffre assurément et définitivement de son mixage son, qui rend le visionnage pénible car on le passe à tendre l’oreille dans l’espoir de comprendre ce que les personnages disent. C’est d’autant plus regrettable qu’au-delà d’un Voice Acting passable et de quelques soucis de rythme, la réalisation a de bonnes bases. Le scénario a tout du teen-movie à l’américaine, mais s’avère assez hasardeux à certains moments. La sélection musicale est efficace. On sent également un travail particulier sur les décors. Il nous aurait beaucoup plu d’en voir davantage avec un mixage plus élaboré. Ca sera pour la prochaine fois !

Studio Una : Folle Solitude [Voir]

Critique du jury :

Le scénario, bien que positif et original à certains égards, s’étale un peu trop inutilement. Il faut vraiment éviter d’expliquer le scénario à travers les dialogues, cela enlève de l’humanité aux personnages. Les Américains ont cette règle bien connue des amateurs de cinéma, le fameux « Show, Don’t Tell » qui signifie littéralement :  « Montre, ne raconte pas ». L’image est là pour faire gagner du temps et de la salive à nos amis comédiens, n’hésite pas à t’en servir davantage. Par ailleurs, le film s’avère mal rythmé, certains plans durent bien trop longtemps et assomment plus qu’ils ne devraient. De bonnes idées de réalisation, mais pense à insérer des plans fixes ! Le mouvement perpétuel n’est pas recommandé car il donne une impression de tournis.  Concernant le mixage sonore, il faut baisser les bruitages et augmenter les voix, surtout dans ton cas : point de voix, point d’histoire ! Les décors et skins sont quant à eux assez bien réalisés. Tu es sur la bonne voie, continue à donner le meilleur de toi-même !

Zarte : Une amitié oubliée [Voir]

Critique du jury :

Une histoire qui ne paie pas de mine mais que l’on sent personnelle et importante pour toi. Malheureusement, trop de dialogue tue le dialogue, le film ne laisse aucune place à l’image et se veut bavard, ce qui risque de perdre beaucoup de gens car la mise en scène ne suit pas. La réalisation en elle-même n’est pas trop mal, mais manque un peu de piquant. Les décors sont un peu trop génériques et mériteraient plus d’attention. Le montage audio mériterait d’être un peu plus travaillé lui-aussi, mais c’est un bon début. Il y a du potentiel, et avec du travail, c’est sûr que tu pourras aller loin !

Icework : Onibaku Combi [Voir]

Critique du jury :

Onibaku Combi, voilà un film surprenant. Le choix osé de donner à ses personnages des voix japonaises n’est pas mauvais du tout, mais il aurait gagné à être davantage travaillé, car les sous-titres ne sont pas bien synchronisés avec le jeu des acteurs, ce qui obstrue l’image et rend la compréhension difficile.
On sent que tu as manqué de temps pour aller au bout de tes ambitions, c’est dommage. Par ailleurs, on regrettera ce plan en noir complet au beau milieu du combat, difficile de juger quoi que ce soit si l’on ne voit rien !
On apprécie l’effort d’incrustation, mais l’effet est à retravailler pour tes prochains films.
En bref, c’est dommage, tu sembles avoir des idées de concept intéressantes, il ne te reste plus qu’à travailler davantage pour les mettre en scène !

Xothor : Les Hommes [Voir]

Critique du jury :

Le respect du thème manque de clarté, ce qui est sûrement dû au fait que le court-métrage avait été pensé et créé avant le début du concours. Les blagues ne font pas toujours mouche, la faute à un rythme mal maîtrisé dans le comique de répétition et un petit manque d’inventivité dans les chutes. En effet, le comique de répétition repose avant tout sur le dosage, on dit souvent qu’il marche « par trois », la troisième répétition étant généralement la plus efficace et la plus surprenante. Au delà, on risque des lourdeurs et de la lassitude. Quelques efforts supplémentaires sur le scénario et le montage permettraient peut-être d’éviter l’impression de déjà-vu qui s’en dégage. Les décors et les skins ne sont pas de toi, voire très peu modifiés, mais ils ne déservent pas le court-métrage. On retiendra quand même le tracteur et une ou deux blagues qui fonctionnent bien. Qui n’aime pas les tracteurs ?

Gamen : Les frontières du temps [Voir]

Critique du jury :

On sent dans ce court-métrage un manque évident d’expérience, de moyens et de technique.  Le scénario est assez vide et la réalisation lacunaire. Ca n’est pas grave ni une fatalité, à force de travail et de volonté, ton niveau s’améliorera à n’en pas douter : on apprécie la prise de risque sur After Effect, avec des tests intéressants qui nous rappellent à tous nos premiers balbutiements. Attention aux détails avec ce cordage ou le reflet sur la vitre. A l’avenir, il faudrait accorder plus d’attention aux décors (qui sont très vides) et au mixage son. Même si c’est un premier machinima, il ne faut pas désespérer et au contraire persévérer !

Lonix : La frontière Le Jeux [Voir]

Critique du jury :

Il est assez difficile de juger ce court-métrage, qui est sûrement plein de bonne volonté, et fait avec beaucoup de débrouillardise (surtout quand on connaît les défauts de la pocket edition)… Car le machinima, c’est avant tout beaucoup de bidouille. Mais certains outils sont tout de même préférables à d’autres. Pense à utiliser Minecraft sur un PC la prochaine fois pour tourner un court-métrage, en utilisant des mods comme Blockbuster / Aperture / Minema, etc. Il faut avant tout dans le futur travailler sur le scénario, afin d’avoir une histoire un minimum convenable pour le spectateur. Il ne faut pas lacher prise, la route est encore longue, mais pas interminable !


Bravo à tous pour vos réalisations ! Nous terminons cet article, par la présentation des différents machinimas présentés dans la catégorie « Hors-Concours » du Craft-Métrage Contest, et on se dit à bientôt pour une prochaine édition du concours, qui sait ! ;)

Xfff45X – Au dehors de la caverne

FoxoStudio – La Limite

Terry Bleuh – Imagination

Logo Minecraft.fr