Note aux lecteurs : il y a peu je suis tombé sur des écrits signés par un certain « Socraft, philosophe minecraftien », ne sachant pas quoi en penser, je vous ai retranscris son œuvre ici. D’ailleurs cela n’a pas échappé à celui-ci qui vous a laissé un petit message en fin d’article.

Si vous ne savez pas lire voici la version lue par mes soins :

 

Les Creepers

Ce matin en me réveillant, je me suis posé une question très philosophique alors que je lisais toutes les infos les plus inutiles de ma boite de Miel Pops (tout le monde fait ça, non ?) : quel est le personnage de jeux vidéo avec la vie la plus pourrie ? En premier lieu j’ai pensé à Isaac, héros de jeux indépendant qui se voit contraint de s’enfuir de sa chambre par un tunnel secret et d’affronter les pires monstres, tout ça parce que sa mère a décidé de le tuer, charmant destin… Et puis je me suis dit que Super Meat Boy était pas mal non plus, obligé de survivre (ou pas) aux pires pièges pour qu’à chaque fin de niveau sa dulcinée se fasse enlever alors qu’il était sur le point de la libérer, vie de merde  pour un cube de viande avariée…

Mais en fait dans ma très longue liste passant par le Dr Robotnik, la princesse Zelda ou les Pokemon, mon choix s’est finalement arrêté sur l’emblème de Minecraft : le creeper. Vous pensiez que j’allais dire Steve ? Bonne vie pourrie en effet, obligé de se taper des tâches ultra-répétitives dans un monde vide dans l’espoir de survivre afin de … ne rien faire d’autre que survivre ! Bref le creeper n’a pas une vie facile : digne héritier des kamikazes japonais il a dédié son existence à vous pourrir la vie, non seulement en vous tuant (ça serait trop facile) mais aussi en détruisant ce que vous avez construit avec tant de mal (ou alors avec tant de cheat, c’est au choix).

Revenons un peu sur l’existence de ce malheureux. D’abord le creeper est tellement moche qu’il n’apparait que dans les endroits sombres et mal éclairés, un peu comme Lindsey Lohan quoi, vous imaginez la détresse… Ensuite ce fourbe vous repère et se décide à venir vous faire le coup de Human Bomb. Le creeper avance suffisamment lentement pour que vous ayez le temps de le voir venir malgré son camouflage vert fluo digne des pires armées de pays sud-américains , mais trop vite pour que vous ayez le temps d’élaborer un stratagème décent. Ensuite il met une seconde et demi à vous exploser à la tronche avec un bruit strident capable de vous percer les tympans au moins autant qu’un « tube » de Justin Bieber. Et c’est déjà la fin de sa vie…

Heureusement (ou pas) le creeper a certaines aptitudes très particulières qui font de lui un monstre décidément très chiant : déjà il peut éteindre la mèche qu’il a à l’intérieur de son corps si jamais vous vous éloignez de plus de 3-4 blocs, afin de réserver son explosion pour un moment plus propice, le faire exploser à distance s’avère donc très délicat. Ensuite celui-ci ne brûle pas au lever du jour, tel un redoutable prédateur il campe sa proie (c’est à dire vous) à la sortie de son abri, près à lui péter à la face dès que le pas de la porte est passé. Le creeper peut aussi résister à la foudre, il est en effet équipé des meilleurs paratonnerres capables d’éviter l’explosion tout en lui permettant de garder cette énergie destructrice à la manière de Retour vers le futur (« dès que ce petit bolide atteindra 88 miles à l’heure, attends toi à vois quelque chose qui décoiffe ») ou de Cole (la pile vivante accessoirement héros d’inFamous).

Mais alors comment tuer ces fameux monstres verts ? En fait il y a trois solutions : la solution pourrie, la solution classe et la solution très classe. La solution pourrie consiste à piéger la bête dans un trou de 2 de profondeur afin de lui donner des coups d’épée sans qu’il se barre, cette idée est vraiment nulle car dans la moitié des cas, le creeper sortira de son trou après un coup au mauvais moment. La solution classe (et la moins risquée) est de tuer le monstre à distance avec quelques tirs chargés arc en main, celui-ci ne se rendra compte de rien (un bout de son cerveau a été enlevé pour placer plus de charges explosives). La solution très classe c’est de provoquer le creeper et de l’enchainer (3 coups d’épée en diamants) en courant assez vite pour que celui-ci n’ait pas le temps d’exploser. Sinon il y a aussi une autre technique de vrai professionnel : ne pas tuer le creeper soi-même.

A cet instant vous vous dites, d’accord c’est simple, un lac de lave et on en parle plus mais il y a beaucoup plus classe : le laisser se faire éclater par un squelette. Bon alors déjà pourquoi faire ça ? Et bien c’est un autre pouvoir du creeper : quand il se fait tuer par un squelette celui-ci lâche un disque ! Bon pour l’instant il n’est possible de récupérer que le vert et le jaune, les 9 autres disques ne sont accessibles qu’en trichant (« à quoi ça sert alors ? ») mais c’est déjà ça. Pour se faire le plus simple est de piéger les deux monstres et de se placer de sorte qu’en essayant de vous viser, ce myope de squelette tue le creeper. Si vous voulez accélérer le processus vous pouvez aussi donner quelques coups d’épée au creeper, attention juste à ne pas le déglinguer entièrement sinon vous n’aurez que la gunpowder (donc de la TnT donc le super pouvoir de grieffer tout ce qui vous entoure). Si vous avez géré vous avez maintenant de quoi remplir ce mini juke-box de décoration qui vous a quand même coûté un diamant.

Allez avant de conclure quelques petits  faits intéressants : le creeper ne voit pas à travers le verre, même si vous vous tenez juste derrière (il est aussi myope que le squelette donc), le creeper peut grimper aux échelles alors qu’il n’a pas de bras (c’est un kamikaze très entrainé donc), les creepers font peur aux chiens (ils sont vraiment trop moches), les creepers chargés font au maximum 48,5 cœur de dégâts (aucune chance de leur résister)  et pour finir les creepers meurent sans exploser quand ils sont dans la lave ou le feu (aucune logique).

Encore une dernière chose : comme beaucoup le savent le creeper est né d’un modèle raté de cochon de Notch (un cochon qui crée un cochon, ahah *balle dans la tête d’un fan-boy sniper sur le toit d’en face*) alors cela explique son comportement : le creeper a besoin d’amour et veut juste se faire des amis alors ce que je propose c’est qu’on fasse tous une bonne action et qu’on aille faire un câlin à notre ami (ou pas) vert préféré, l’Armée du Salut de Minecraft vous en remercie.

[Note  : pour suivre Socraft au quotidien avec ses blagues pas drôles et ses réflexions philo-minecraftiennes cliquez ici ]